#Damso a créé la surprise il y a quelques mois maintenant avec son très attendu "#Batterie Faible". Très peu de clips, tout est dans l'imaginaire de chacun. Parmi les titres phares nous retrouvons "Amnésie", où Damso "fume pour l'oublier, fume pour oublier qu'elle l'a tué". Ou encore "Periscope", où il y "fait du sale". Pareillement pour "Graine de Sabliers", où le temps semble lui poser quelques problèmes. Proche du discours des plus grands, il a percé avec "BruxellesVie" et "Débrouillard". Zonard et gros fumeur, il se demande parfois comment ils font pour ne pas fumer autant que lui. Mais c'est surtout sa relation à la femme qui le caractérise le plus. Il nous dépeint ses conquêtes torturées et filles faciles.

Publicité
Publicité

Ce n'est pas moi qui le dit, attention. Il n'hésite pas à critiquer leur manière d'agir dans la vie. Armes, drogues, tchoins. Alors, Damso est-il la relève ?

Proche des plus grands, mais sombre et torturé

Un univers propre, se rapprochant des plus grands tels que 'Kaaris' ou 'Booba'. De par son attitude et sa dégaine, mais aussi les paroles qui sont toutes aussi crues les unes que les autres. Sombre et torturé, c'est ce qui le différencie. Il nous livre ses tracas. Ce qui le fait sombrer encore et toujours. Mais on le sent fort et ne montrant pas ou peu ses émotions. Voyou, peut être. En tous cas, il traîne avec. "Je suis foncedé avec deux-trois iouvoy du quartier". Le quartier et même les petits bourgeois s'arrachent ses albums. Il n'a plus besoin de prouver quoi que ce soit.

Publicité

Le seul risque : que ses chansons commencent à tourner en rond. Le propre des gens torturés... Ou que la trap soit passée de mode. Mais pour l'instant, il savoure. Et il a bien raison. Invité chez 'Skyrock', 'Générations'...Faisant la une des grands médias spécialisés tels que Booska-P. Un grand artiste, nul doute là-dessus...

Dans ce petit milieu qu'est le #Rap, où les faibles ne tiennent pas bien longtemps (comme partout), Damso nous montre sa force de caractère et perdure dans le temps. Le débat est lancé sur qui sera la figure prochaine du rap français...Et non plus sur "le rap était-il mieux avant ?"