L'année 2017 commence bien du côté des touristes, du moins ceux qui envisageront de visiter la grande ville new-yorkaise cet été. Une chute vertigineuse du prix de l'aller simple Édimbourg-#New york est annoncée. Ceci n'est pas la conséquence d'un événement économique, mais une nouvelle recette que #Norwegian Air a dû appliquer face à la montée de la concurrence. La compagnie a mis en place une formule low cost, qualifiée la plus allégée en matière de vol transatlantique : un billet d'avion aller simple à New York à partir de 65€.

Cette nouvelle qui se répand comme une traînée de poudre réjouit déjà plusieurs voyageurs avisés, dont certains planifieront un déplacement cet été.

Publicité
Publicité

En effet, un voyage à New York avec un billet de 65€ est inimaginable si on raisonne à partir de la tendance actuelle des prix du marché des vols aériens transatlantiques. Le directeur général de la compagnie Norwegian Air, Bjorn Kos, a pourtant officialisé l'existence de cette nouvelle offre #low cost, mais il peine à faire croire cette nouvelle à des clients habitués à payer le voyager 3 à 5 fois plus cher. Pris au piège, ses concurrents semblent aussi être déroutés par cette décision qui va sans doute faire tomber à la renverse les règles du marché. Pour la compagnie aérienne, cette offre étant conclue, il est temps de mettre la manivelle en marche. Les premiers vols low cost sont prévus pour cet été 2017, de nouveaux avions assureront les allers-retours entre Édimbourg et New York.

Six nouveaux Boeings 737 Max pour assurer le vol low cost Édimbourg-New York

En anticipant la hausse des réservations avec la mise en place des vols low cost Édimbourg-New York, la compagnie Norwegian Air a prévu l'introduction de 6 nouveaux Boeings 737 Max qui vont rejoindre sa flotte aérienne très prochainement.

Publicité

Ces nouvelles acquisitions permettront à la compagnie de réduire la facture de carburant, le Boeing 737 Max étant peu consommateur d'énergie. Pour l'heure, la compagnie norvégienne détient déjà en actif plus d'une centaine d'avions et se voit déjà acquérir le double de sa flotte avec l'expansion fulgurante de ses activités.

Les Boeings 737 Max affectés aux vols low cost desserviront les aéroports secondaires américains

Exceptionnellement pour cette application tarifaire low cost, les Boeings 737 Max se poseront dans les aéroports secondaires, en particulier, LaGuardia, Stewart et Providence. Une décision qui coïncide avec cette nouvelle politique de prix et qui s'avère être légitime en termes de réduction de coûts.