Le réalisateur américain, dont le dernier film est nommé dans 6 catégories aux Oscars, va peut-être prendre les rênes du prochain épisode de ‘’#Suicide Squad’’. Une suite au blockbuster mis en image par David Ayer est en effet en cours de production, et le turbulent acteur de 61 ans a lui-même avoué faire partie de la liste des candidats à la réalisation de ce film très attendu par tous les amateurs de super-héros. #Mel Gibson est actuellement au sommet de la vague suite au plébiscite commercial et critique de son dernier opus, ce qui a poussé la Warner Bros a entamé des négociations avec lui… Le premier film a encaissé pas moins de 746 millions de dollars de recette dans le monde, autant dire que la pression sera forte sur le prochain cinéaste qui s’attaquera à cet univers ! Le réalisateur du blockbuster sorti durant l’été 2016 a d’ailleurs émis des critiques concernant certains éléments de son film, mais était pour l’instant encore dans la course pour mettre en scène ‘’Gotham City Sirens’’ (qui devrait être le titre définitif de Suicide Squad 2).

Publicité
Publicité

La superproduction, incarnée par Will Smith, Margot Robbie et Jared Leto, racontait l’histoire d’une bande de bad guys forcés de travailler pour le gouvernement. Ayer a-t-il ruiné ces chances ce prendre les commandes de ce long-métrage, à cause de ses légères critiques concernant des éléments du scénario dont il disposait ?

Mel Gibson : un bad boy qui prend sa revanche

L’interprète culte de Martin Riggs dans ‘’L’Arme fatale’’ a affirmé durant une conférence de presse pré-Oscar qu’il était en train de se familiariser avec l’univers des personnages de la DC Comics. Lui qui n’aime pourtant pas les films de super-héros ! Il a d’ailleurs ajouté avoir déjà rencontré les responsables de la production lors d’un premier rendez-vous officiel. La nouvelle est étonnante, car le parcours récent du réalisateur de ‘’Braveheart’’ et ‘’Apocalypto’’ l’a pourtant fâché avec les pontes hollywoodiens… En effet, Mel Gibson a défrayé la chronique ces dernières années à cause de différents faits divers (alcoolisme, injures antisémites, violences conjugales… de quoi être persona non grata à Los Angeles !).

Publicité

Ceci ne l’a pas empêché de signer le mois dernier un contrat auprès de la CAA, une grande agence artistique. Mel Gibson reviendrait-t-il donc à la vie (selon le point de vue des studios), comme dans ‘’The Passion of the Christ’’ ? #Cinéma