C’était en 1996, déjà. Oasis et Blur se déchiraient par médias interposés. Tony Blair souriait. Tout le temps. Parfois sans raison. Et, au même moment, ‘’Trainspotting’’ sortait dans les salles. #Danny Boyle était derrière la caméra, auréolé du succès d’estime de son précédent film, ‘’Shallow Grave’’. Le casting faisait la part belle à de jeunes acteurs brittanniques quasi-inconnus : Ewan McGregor (qui interprétait Mark Renton), Robert Carlyle (le furieux Francis Begbie), Johnny Lee Miller (Sick Boy), Ewen Brenmer (Spud). Le film fut un succès immédiat et planétaire, au point de devenir quasiment un classique instantané. La bande originale contribuât également à la mythification de ce long-métrage, grâce à la présence de morceaux savoureux tels que ‘’Lust for Life’’ et ‘’Nightclubbing’’ d’Iggy Pop ou l’énormissime ‘’Born Sleepy’’ d’Underworld.

Publicité
Publicité

C’est dire si l’attente était grande depuis que Boyle annonçât il y a quelques années qu’il compte transposer à l’écran un autre roman d’Irvine Welsh, ‘’Porno’’, soit la suite de Trainspotting

Trainspotting 2 : God save the queen. Et toute la Grande-Bretagne avec

Le cinéma anglais, à l’instar des confrères américain ou japonais, propose parfois de petites pépites. Ce qui n’est vraiment pas le cas de ses homologues français ou hongkongais du XXème siècle, et le public ne s’y trompe pas… La dernière œuvre du réalisateur de ‘’Slumdog Millionaire’’ n’est certes pas aussi rapide et extraordinaire que l’original, mais elle contient de nombreux passages brillants, drôles, nostalgiques, et une belle réflexion sur le temps qui passe, les désillusions et la vieillesse. Ce qui est déjà mieux que la plupart des autres #Films à l’affiche en ce moment ! L’énergie est en tout cas là, l’adrénaline aussi, et le tout est baigné dans une ambiance visuelle sans pareille.

Publicité

#Trainspotting 2’’ est d’ailleurs une comédie noire, parfois très noire, qui nous fait retrouver tous les personnages accros à l’héroïne que nous avons quittés il y a deux décennies, bien avant le Brexit. Ceux-ci ont maintenant plus de 40 ans, et leurs rides ne sont pas des effets spéciaux… L’histoire est d'ailleurs simple : Mark Renton revient à Edinburgh après avoir vécu à Amsterdam. Celui qui a arnaqué ses acolytes à la fin du premier épisode s’y confronte aux démons de son passé, et affronte en face le jugement de ses amis. Mais ceux-ci ont parfois bien changé, et tout ne va évidemment pas se passer comme prévu… ‘’T2’’, l’autre titre officiel du film, a parfois tendance à s’auto-congratuler, mais les fans ne vont certainement pas bouder leur plaisir. Et, en un mot comme en cent, nous ne pouvons que vous dire ceci : Vous trompez votre femme parce que vous n’êtes pas heureux? Vous partez faire un tour du monde pour oublier vos échecs personnels et fuir vos responsabilités? Votre job vous ennuie et vous voulez démissionner demain? Faites alors le bon choix et jetez un coup d’œil à ‘’Trainspotting 2’’ pour vous changer les idées. Car, comme dirait Ewan McGregor, alias Mark Renton : Choose life.