’Quand vous pensez aux menaces à la démocratie, aux menaces à la liberté personnelle, «#1984» est l'un de ces textes clés auxquels vous faites référence’’, déclare Paul Malcolm, programmateur de l'UCLA Film and Television Archive. Plus de 90 cinémas ont accepté de projeter le film, ce qui, toujours selon Mr Malcolm, ’encourage les cinémas à prendre position pour nos valeurs les plus fondamentales: la liberté d'expression, le respect de nos semblables et le simple fait qu'il n'existe pas de «faits alternatifs»’’. À Los Angeles, deux adresses ont prévues de participer à la projection du film: le Billy Wilder Theatre, situé au Hammer Museum, qui abrite également les archives du film et de la télévision de l'UCLA et à la Cinéfamily.

Publicité
Publicité

L’organisateur de cet évènement à l’UCLA précise aussi au Hollywood Reporter que ‘’Nous avons vérifié notre collection pour voir si nous avions une copie ici. Nous avons découvert que nous avions une impression de 1984 en 35 mm, ce qui nous a fait comprendre qu’il est intéressant de participer à cette manifestation.’’ L’objectif avoué des organisateurs est clair : protester contre l’actuelle administration Trump.

1984 : Trump en ligne de mire... pour lui faire de la publicité?

Hadrian Belove, co-fondateur de Cinefamily, va montrer le film au public dans le cadre d'un plus grand ensemble de projections thématiques. "Nous le faisons dans le cadre de notre série Fight the Power", a déclaré d’ailleurs Belove. "Donc, quand cette idée est venue, nous avons vraiment sentis, au niveau national, que tout le monde avait envie de regarder des films engagés, surtout à l'heure actuelle.’’ Les spectateurs qui prévoient d’assister à la projection gratuite sont invités à faire un don à l'Union américaine des libertés civiles, lors de leur réservation.

Publicité

L'intrigue du roman et du film, qui met en vedette le regretté John Hurt, suit Winston Smith, un propagandiste qui réécrit l'histoire pour s'aligner sur la ligne du pouvoir politique en place. Celui-ci tombe amoureux d'un membre de la résistance (Suzanna Hamilton) face au socialisme anglais oppressif (Ingsoc) dirigé par le grand frère menaçant : Big Brother. Ces projections vont-elles avoir l’effet inverse de celui voulu, et les membres du gouvernement américain vont-ils tourner cet événement en dérision? C'est fort probable... #Cinéma #Donald Trump