Le nom de la Palme d’Or fut donc dévoilé vers 20 heures, lors de la cérémonie de clôture présentée par Monica Bellucci. La maitresse de cérémonie a appelé sur scène le président du jury, Pedro Almodovar, et les membres chargés de décerner la plus prestigieuse récompense du #Cinéma mondial : Jessica Chastain, Agnès Jaoui, Maren Ade, Fan Bingbing, Gabriel Yared, Will Smith, Paolo Sorrentino et Park Chan-wook. Cette 70ème édition, marquée par la polémique Netflix, s’achève donc. Et le grand gagnant est : Ruben Östlund pour ‘’The Square’’. Le cinéaste a envoyé des baisers passionné à tous les membres du jury, avant de remercier tous les gens qui ont participé à l’élaboration du film. ’J'espère que nous pourrons encore travailler ensemble", a-t-il ainsi déclaré.

Publicité
Publicité

Le scandinave fantasque a ensuite demandé au public présent dans la salle de pousser un grand cri !

Le président ibère du jury a assuré d’autres surprises, telles que le prix du scénario attribué à "Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos et "You were never really here" Lynne Ramsay. Le très attendu cinéaste russe Andrey Zvyagintsev a, pour sa part, remporté le prix du jury. Diane Kruger, la star allemande de 40 ans, a reçu le prix d’interprétation pour ‘’In the Fade’’, réalisé par son compatriote Fatih Akin. "Je suis submergée par l'émotion", s’exclame l’actrice. "Je ne peux toucher ce prix sans penser à tous ceux qui ont été touchés par le terrorisme.".

‘’You were never really here’’ a reçu plus d’un prix lors de cette soirée, car Joaquin Phoenix rafle le prix d’interprétation masculine pour son rôle dans ce film.

Publicité

"Je ne peux dire que merci. Ce prix est complètement inattendu, comme en témoignent mes baskets Converse. J'ai renvoyé en avion mes chaussures vernies. Je reste sans voix", s’étonne le comédien américain. La Croisette a encore connu de folles rumeurs durant toute l’après-midi, et la plupart des pronostics se sont révélés parfois exacts. Le Grand Théâtre Lumière du Palais des festivals a aussi été le lieu privilégié pour consacrer d’autres longs-métrages…

Tout le palmarès du 70e Festival de Cannes

Le #palmarès a continué à se dévoiler au fil des minutes, consacrant Sofia Coppola pour ‘’Les proies’’. La réalisatrice a remporté le prix de la mise en scène, mais n’était pas présente dans le Sud de la France. Elle a toutefois tenu à laisser un mot. Coppola y remercie son père ‘’qui m'a encouragée à être une artiste". Le Grand prix du jury est tombé dans les mains de "120 battements par minute" de Robin Campillo. Ce film sur la naissance du mouvement Act up fut très bien accueilli par le public et la critique.

Publicité

Une autre surprise a été la création d’un prix spécial du 70ème anniversaire, attribué à Nicole Kidman pour l’ensemble de sa carrière. La comédienne n’était pas non plus présente sur place, mais elle a enregistré une vidéo pour exprimer toute sa gratitude envers le jury. "Merci de me faire cet honneur, de reconnaître mon travail", a-t-elle déclarée, émue.

Rappelons que, depuis les trois prix de ‘’La Pianiste’’ en 2001, un même film ne peut recevoir qu’un seul des sésames mis en jeu.

Voici un récapitulatif du palmarès, à l’année prochaine pour un autre Festival de Cannes!

Caméra d'or : ‘’Jeune Femme’’ de Leonor Séraille.

Palme du court-métrage : ‘’Xiao Cheng Er Yue’’ de Qiu Yang.

Prix du scénario : Ex-aequo pour "Mise à mort du cerf sacré" de Yorgos Lanthimos et "You were never really here" de Lynne Ramsay.

Prix du Jury : ‘’Loveless’’ de Andrey Zvyagintsev.

Prix d'interprétation féminine : Diane Kruger pour "In the Fade".

Prix d'interprétation masculine : Joaquin Phoenix pour "You were never really here" de Lynne Ramsay.

Prix de la mise en scène : Sofia Coppola pour "Les Proies".

Grand prix du jury : "120 battements par minute" de Robin Campillo.

Prix spécial du 70ème anniversaire : Nicole Kidman.

Palme d’Or : ‘’The Square’’ de Ruben Östlund. #Festival de Cannes