L'Afrique indiquée comme le berceau de l’humanité est ce continent ou toutes les cultures et toutes les races du monde ont un point focal, celui du vivre ensemble. Faire de ce concept une réalité, devient impérativement le devoir de tous. L’être humain dans son humanisme et sa capacité à s’ajuster naturellement à son environnement de vie, en est assurément le principal acteur. Le processus de paix et d’amour conjointement liés feront suite à de nombreux rassemblements et à un ensemble d’idéaux et d’opinions communs concourant valablement à cette union des peuples. Les associations et les ONG (organisation non gouvernementale) entre autres sur le terrain, préviennent ainsi tout en interférant simultanément au bon fonctionnement de ces échanges qui prônent le vivre ensemble.

Publicité
Publicité

L’ONG internationale #Equal Accès-Cameroun (EA), dans son optique de rassembler et de réunir les ethnies et les cultures traditionnelles de tous le pays, communique à travers ses radios communautaires (16) et ses actions dans les zones les plus reculées et les moins accessibles au développement. Depuis décembre 2015, l’Organisation Equal Acces a pris l’initiative de travailler aux côtés de l’Etat camerounais dans la promotion de la paix et de la cohésion sociale. Principalement active dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord Cameroun, elle essaie d’améliorer la vie des citoyens camerounais en répondant aux programmes en éducation et en information du principe de paix et de citoyenneté.

Le siège étant basé à San Francisco aux Etats-Unis, il se focalise sur la communication dynamique pour un changement social en combinant la puissance des médias à la mobilisation de la communauté en relevant les défis les plus importants dans le monde en développement. La réalisation de contenus ciblés au niveau local et l’utilisation des technologies de l’information adaptées et ayant un bon rapport coût-efficacité, ont vus la participation des journalistes communautaires formés sur le terrain.

Publicité

Véhiculer l’information semble donc nécessaire pour le rendement de ces prérogatives pour l’accomplissement de ces travaux de réhabilitation sociale. Les émissions radios DOUNIAROU DERKE’EN et DARDE BIBBE LESDI diffusées en langue Fufuldé (dialecte le plus représenté dans le grand Nord) sont ainsi le premier atout de communication de cette organisation. La création du collectif DE’ENDE(Composés des artistes #Isnebo, Gaadal G, Benhony, Pikasso, Kadija, Spenso, Alfa Bary, et Stéphanie Diallo) vient ainsi à point nommé amorcer ce précepte du « Vivre Ensemble » dans cette grande région.

En effet, le Cameroun ayant subit de nombreuses attaques de la secte islamique Boko Haram et un abandon de ses valeurs culturelles premières, se voit donc dans l’obligation d’unir et de partager son harmonie à travers différents canaux de communications. Les nombreux artistes composants ce collectif ont ainsi prévu d’organiser différents concerts dans plusieurs villes du Cameroun pour faire la promotion du single « Gondal »(vivre ensemble en fufuldé).

Publicité

La paix comme vecteur d’union et de cohésion sociale

EA étant impliqué dans différents pays en #Afrique et dans le monde (au Népal, en Afghanistan, au Cambodge, au Sri Lanka, en Inde, au Tchad, au Niger, au Burkina Faso, au Nigeria et au au Cameroun), est financé par USAID qui aide à la mise en œuvre du projet : Promotion de la Paix au Cameroun (CP3). Le single Gondal, écrit par chacun des 8 artistes de la chanson, invite à l’union des peuples, au partage, à l’échange des valeurs, à la protection de l’environnement et enfin à l’amour de son prochain. En faisant la promotion de ce nouvel opus sur le marché, EA pense permettre une transmission globale de ce message de communion et de préservation des mœurs, dans le but d’étendre la notion de cohésion sociale. Les artistes venant tous de cette région ont travaillés ensemble à l’éradication de ces fléaux dévastateurs, afin d’œuvrer à leur tour à ce processus de paix.

Selon Isnébo leader du collecif : « Gondal est un thème qui trouve son sens partout dans le monde. Le Fufuldé étant utilisé comme langue principale, le rend automatiquement comme moyen d’expression dans cette zone bien précise que représente le Septentrion qui se trouve justement très concerné en ce moment ». La première étape de promotion prévue autour du 26 Août 2017, à Garoua (Région du Nord-Cameroun) se fera essentiellement avec le collectif DE’ENDE pour cette amorce du vivre ensemble.