Publicité
Publicité

#Caroline Costa était attendue au tournant après l'échec de son expérience sous le costume de l'amazone Blue Velvet. Le concept fut intéressant de prime abord, mais trop risqué. Non sans l'influence de son fidèle public, l'ex-membre de la troupe de Robin des bois n'a pas tardé à rétro-pédaler. En musique, ce genre d'action peut être salvateur. Entourée des meilleurs auteurs du moment, tels que Ben Mazué, Slimane, Yohann Mallory et Tristan Salvati, Caroline Costa s'est vue propulsée dans le top 20 d'I-tunes peu après la publication de son bijou.

L'enfant de Moissac a pu ainsi retrouver ses fondamentaux : éclectisme et puissance émotionnelle.

Publicité

On découvre donc une Caroline plus authentique que jamais, capable d'émouvoir tantôt en nuances, tantôt par sa capacité à envoyer des notes très hautes, notamment quand elle se décide à ôter le voile de soie sur le morceau de cristal brut qu'elle porte en guise de voix.

Caroline Costa défend des textes puissants

Pourtant, tout n'a pas été simple pour Caroline Costa, qui a quitté EMI pour Jo & co, un label qui emploie également Claudio Capéo. "Pendant trois années, j'ai eu de très gros doutes. Il y a eu des moments où j'ai eu envie de lâcher", a-t-elle confié dans l'émission Rashtag, il y a quelques jours.

Publicité

L'Occitane se sert aujourd'hui de son épreuve pour envoyer un message fort aux indécis et à ceux qui ont besoin d'être encouragés : "Ne doute pas, ne doute jamais ! Relève-toi ! N'abandonne pas : tant que t'y crois, moi je crois en toi", lance-t-elle dans le très urbain N'abandonne pas. La finaliste d'Incroyable talent (2008) exprime ici une certaine rage de vaincre que l'on retrouve également dans J'irai jusqu'au bout, un morceau connoté pop, où elle s'offre la liberté de chanter en anglais.

Caroline Costa a vraiment mûri. Elle le montre en tous points dans cet #album. Elle ose même aborder des sujets lourds et complexes, comme le harcèlement moral, dans Sally. Non sans faire écho à son vécu, elle met en scène l'histoire d'une jeune fille victime d'intimidations en tous genres. "Sally n'a pas eu le choix. Sa vie l'a laissée là. Sally tient debout. Sally prend les coups. Sally n'a pas eu ma chance. Sally tient la distance. Sally l'a salie. Sally c'est sa vie", chante la jeune femme. Si la mélancolie prédomine, la chanteuse espère en toile de fond que le combat contre ce fléau soit un jour gagné.

Publicité

Un duo avec Nico Lilliu et des "kiffs" en anglais

Caroline Costa et Nico Lilliu complices dans Maintenant (youtube.com/CarolineCostaOnVEVO).

À l'époque Robin des bois déjà, Caroline Costa - alias Bédélia - portait un combat : celui la victoire de l'amour au détriment de la guerre. De cette expérience, l'interprète de J'ai dit oui n'en tire que du positif. Elle s'est même faite un ami, Nico Lilliu, qui l'accompagne sur Maintenant, une magnifique ballade pop : "C’est maintenant, regarde-moi bien. Maintenant, y aura pas de demain. J’aime, j’aime qu'on se rappelle que l’essentiel n’est pas éternel", chantent-ils pour se rappeler qu'il faut savoir croquer la vie à pleine dents. Kiffer.

Comme elle dit avoir "kiffé" en enregistrant les titres en anglais qui épicent le tracklisting (I say hi, Smile) ou le refrain de la "wild-song" de l'album, I see fire, où la jeune femme révèle un côté félin digne des grandes divas US (Tina Turner, Beyonce). C'est une certitude : Caroline Costa a bien grandi, mais à 21 ans, elle n'a pas encore dévoilé tout son potentiel. Le meilleur reste encore à venir. #émotion