Publicité
Publicité

C’est une première. En 2017, les trois plus gros succès cinématographique aux États-Unis ont tous comme personnage principal… Une femme ! Ces trois plus gros cartons furent les films « La Belle et la Bête », porté par la somptueuse Emma Watson, « Wonder Woman », avec Gal Gadot et enfin le tout dernier « Star Wars : Les Derniers Jedi » [VIDEO] dont le personnage principal de Rey est incarné par l’actrice Daisy Ridley. La preuve qu’un changement de mentalité qui s’opère peu à peu. Il était temps !

Un cinéma de plus en plus féminin

Si les plus gros cartons de l’année furent portés par des actrices aussi belles que talentueuses, cette année cinématographique 2017 aura été marquée par de nombreux films mettant les #Femmes à l’honneur.

Entre autres, on pourra citer « Ghost in the Shell » avec Scarlett Johansson, ou encore « Les Figures de l’ombre », des films portés par un casting féminin, et qui ont également cartonnés en 2017.

Publicité

Une fois n’est pas coutume, les gros blockbusters américains très masculins comme « La Momie », « Le Roi Arthur : La légende d’Excalibur » ou encore le dernier « Transformers » ont beaucoup déçu et n’ont pas amené grand monde dans les salles obscures.

Le box-office français reste très masculin

Malheureusement, en France, le box-office fait exception, puisque les trois films présents dans le top sont très masculins, « Moi, Moche et Méchant », « RAID Dingue » de Dany Boon ou le dernier Luc Besson « Valérian et la Cité des Mille Planètes » (même si ce dernier met également en scène l’actrice Clara Delevingne). En France, on repassera. Peut-être pour 2018 ?

Quoi qu’il en soit, cette année 2017 aura un peu cassé les codes si ancrés du #Cinéma hollywoodien, en mettant à l’honneur les femmes. Les succès au box-office de « La Belle et la Bête », « Wonder Woman » et du dernier « Star Wars » auront prouvé que les spectateurs (américains, tout du moins) ont apprécié voir enfin des femmes porter les rôles principaux à l’écran.

Publicité

Il est grand temps que l’industrie ravale les clichés machistes et se mettent au gout du jour.

Le réalisateur de l'épisode 8 de "Star Wars : Les Derniers Jedi" (mais aussi du prochain), Rian Jonhson, a par ailleurs soutenu cette initiative, en affirmant que « depuis toujours, on voit des hommes blancs en héros des films, alors, pour avoir un peu de nouveauté, rien que pour voir des choses intéressantes, explorons de nouveaux territoires, trouvons de nouveaux types de héros et d’héroïnes à encourager. » #Box Office