De nos jours, le permis est un atout considérable pour travailler. Néanmoins, son financement reste un problème majeur surtout pour les jeunes à qui on ne peut l'offrir. En effet, il faut prévoir, en moyenne, un budget de 1500€, le coût différant selon les villes et les auto-écoles. Cependant, les étudiants de 18-25 ans n'ont pas nécessairement les moyens de s'offrir une telle dépense.


Les dépenses ne s'arrêtent pas là. En effet, les 1500 € cités précédemment ne concernent que les personnes obtenant leur permis dès la première tentative. Mais malheureusement, près de 40 % des candidats échouent et les frais peuvent s'élever alors jusqu'à 2100€ pour un deuxième essai et 2600€ pour un troisième.

Des solutions existent...

Gardées secrètes ou presque, des aides sont possibles dans certains cas de figures. En ce qui concerne les étudiants - 18 à 25 ans - il existe des Bourses Municipales pour les jeunes. Cette aide, trop peu connue, doit être demandée à la mairie par les jeunes sans ressources personnelles ou familiales suffisantes au paiement de ce diplôme. Une partie du montant est alors prise en charge par la commune, la seule condition est qu'en échange une activité bénévole d'intérêt collectif doit être effectuée (40 à 50 heures ).

Une autre aide, appelée FAJ a été mise en place. Le Fond d'Aide aux Jeunes est destiné à ceux qui ont des difficultés financières et/ou d'insertion et dont le projet professionnel nécessite le permis de conduire. L'aide peut atteindre les 1000€, c'est le département qui décide du montant et pour en faire la demande il faut s'adresser à la mission locale la plus proche.

Beaucoup de diplôme sont gratuits, le permis de conduire ne l'est pas encore, l'Etat envisagera-t-il cette possibilité ou une simple baisse des tarifs ? Les étudiants l'espèrent, les parents aussi. #Jeunesse