Dans le cadre de la stratégie du gouvernement Tunisien à soutenir le développement intégral et à opter pour l’égalité entres les régions, la réunion ministérielle, tenue le 21 août 2014 s’est scellée par la décision de créer une structure supervisant la réalisation du projet du port en eaux profondes à Enfidha (gouvernorat de Sousse - Tunisie).

Société anonyme qui intervient dans la gestion et l’activation des procédures juridiques nécessaires.

Le statut juridique de cette structure a été approuvé au cours de cette séance, selon un communiqué publié par le ministère du transport.

La création d’une infrastructure portuaire de base, apte à accueillir les grands navires,  sur 1.000 hectares, comprendra 3.600 m linéaires de quais pour les conteneurs, dont le nombre  pouvant  atteindre 18 mille  équivalents à 20 pieds (17 m), et 1.400 m linéaires pour le vrac. Répondant aux exigences des normes internationales, la capacité totale du port d’Enfidha  pouvant s’élever à 5 millions de TEU et 4 millions de tonnes vrac :

- Offrant aux opérateurs de transport, producteurs, commerçants, industriels, importateurs et exportateurs, des espaces dédiés au transport et à la gestion des marchandises et des unités de charge.

- Un espace garantissant l’infrastructure, les superstructures, les équipements, l’organisation et les compétences nécessaires pour traiter d’importantes quantités de marchandises.

-  Favorisant la création de projets industriels non polluants, commerciaux et de services à valeur ajoutée pour la marchandise, travaillant en synergie notamment avec les ports et les aéroports et les zones frontalières, à l’échelle nationale et internationale.

-  Maîtrisant les flux de transport des marchandises et les massifier en vue d’une optimisation des opérations de transport notamment par l’amélioration du remplissage des unités de charge en coordonnant les envois et en regroupant les marchandises ayant une même destination.

Vu son emplacement idéal, ce nouvel acquis de l’économie nationale, va dynamiser les échanges commerciaux entre les régions et les favorisera à l’échelle internationale, en offrant des prestations de services conformes aux attentes d'une économie qui se veut développée et florissante.

Cet acquis pourra attirer entre 15 et 25 % du transbordement en Méditerranée et  contribuera à réduire certainement et, d’une manière considérable, le taux de chômage.

La ville d’Enfidha

Elle est située à 100 km au sud de Tunis et à 10 km de la côte du golfe d’Hammamet. Faisant partie du gouvernorat de Sousse, Enfidha est une municipalité comptant approximativement 10.000 habitants. Logée entre le Cap-bon et le Sahel Tunisien, elle assure le flux des produits agricoles des environs, reliant aussi les axes routiers de la RN1 (entre Tunis et Sousse) et la RN2 (vers Kairouan) et à proximité de l’autoroute A1 reliant Tunis à Sfax. La Ville d’Enfidha comporte aussi un Aéroport.

#Investissement