Les énergie renouvelables dépasseront l'emploi du gaz pour devenir la seconde source d'électricité dans le monde en 2016. Le charbon conservera sa place de première consommation, selon un pronostique de l'agence internationale de l'énergie.
La création de l'électricité par hydraulique, au moyen du vent, de l'énergie solaire et diverses sources renouvelables dépassera la production du gaz et surpassera doublement le poste énergétique nucléaire sur la planète en 2016, selon un rapport de l'AIE, dans un compte rendu sur l'emploi potentiel des énergies renouvelables.


L'évolution du secteur devrait atteindre 40 % dans les cinq ans à venir, d'après l'agence énergétique des pays industrialisés. En 2018, les énergies renouvelables produiront 25 % de l'effectif mondial, contre 20 % en 2011 et 19 % en 2006, avec un niveau équivalent à 6000 térawattheures par an , selon l'AIE.


Le boom énergétique proviendra principalement de l'éolien et de l'activité solaire, la source des énergies renouvelables exit l'hydroélectricité s'établira à 8 % en 2018, ce rapport étant doublé en comparaison à 2011 et quadruplé sur 2006.
Ce sont des prévisions très optimistes pour cette organisation de l'énergie mondiale, qui demande plus de propreté et un maximum de diversification. Mais l'auto suffisance ne doit pas s'installer dans les relations intergouvernementales, principalement dans l'OCDE, affirme une porte parole de l'AIE.
En considérant la part d'énergie mondiale octroyée au chauffage en terme de consommation, les transactions sur le marché de la chaleur renouvelable ont été moindres.
L'avancé du développement des innovations dans l'exploitation du biocarburant s'avère nécessaire, principalement dans le secteur du transport, confie l'AIE. Le chauffage renouvelable, par le bois, devrait passer à 9,6 % de la demande mondiale de chauffage en 2018, contre 8 % en 2011.
Les biocarburants devraient atteindre 4 % des besoins mondiaux en 2018, alors qu'ils étaient de 1,5 % à 3 % depuis 2006 sur une durée de 6 ans.


Le désinvestissement de quelques pays, en citant l'Espagne, la République tchèque et la Bulgarie sur leur participation à l'élaboration d'un plan énergétique renouvelable, requiert une attention particulière, annonce Mme Van der Hoeven pendant un meeting à New York.


#Energie électrique