Tunisie - Social

Familles nécessiteuses - l'augmentation de la prime s'impose

A l'occasion de la célébration de la Journée Mondiale de la lutte contre la pauvreté, et afin d'assurer aux familles nécessiteuses une vie digne, l'Organisation de défense du consommateur (ODC) a incité à l'augmentation du montant de la prime réservée aux familles nécessiteuses. Notons que jusque-là la prime accordée est de 115 dinars par mois, cette prime dont jouit 235 mille familles tunisiennes (les plus défavorisées), paraît insuffisante à garantir les besoins fondamentaux de ces familles (nourritures, soins, logement ....), surtout avec la hausse des prix croissante des produits alimentaires essentiellement et du coût de la vie en général.

Auto-#Emploi des #Femmes en Tunisie

Le Secrétariat d'Etat à la femme et à la famille et le Ministère de formation professionnelle et de l'emploi ont signé, le lundi 13 octobre 2014, une convention-cadre, et ce, dans le but de soutenir l'auto-emploi des femmes et des jeunes filles.

Cette convention assure aux femmes et aux jeunes filles l'accès aux programmes et aux mécanismes d'incitation et de soutien à la création de micro-projets.

Cette convention va aussi ouvrir des horizons nouveaux aux femmes en leur permettant d'accéder à la formation professionnelle dans les domaines de l'enfance et de la protection des personnes âgées en vue de créer par la suite des centres d'hébergement privés, celles intéressées après une formation adéquate, peuvent jouir d'un crédit de 150.000 DT, un cahier de charges à cet effet est en cours de réalisation.

Les associations et l'amélioration de leur cadre législatif

« Le cadre juridique et fiscal des associations : atouts, limites et réformes envisageables» tel était le thème de la conférence initiée par le Laboratoire de l'économie sociale et solidaire « Labess » en collaboration avec « IFEDA », et ce le jeudi 9 octobre 2014.

Afin d'activer la promotion du tissu associatif et d'inciter à son développement et d'améliorer son rendement, les participants à la conférence sur les associations, ont appelé à la mise en place d'un module législatif plus approprié.