Cette fois c'est sûr, la Chine n'est plus seulement l'atelier du monde que les multinationales choisissent pour sa main d'œuvre à bas coûts. On savait depuis un moment que la concurrence était rude sur ce créneau avec d'autres pays asiatiques comme le Vietnam. Le changement de modèle économique est en route et il passe notamment par l'innovation. D'après le rapport de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle (OMPI), la Chine a déposé le plus de demandes de titres de protection intellectuelle en 2013. Pékin truste la première place dans les catégories « Brevets », « Marques » et « Dessins et Modèles industriels ». On peut interpréter ces données comme les signes d'une grande effervescence innovatrice et de la recherche en Chine.

Publicité
Publicité

Et surtout comme les annonces d'une nouvelle vague de produits « Conçus et faits en Chine » qui ne devrait plus tarder à déferler sur l'Europe.

Dans le détail, l'Office d'État de la propriété intellectuelle de la République populaire de Chine (SIPO) a donc confirmé sa place de leader récupérée en 2011. L'année dernière, sur 2,57 millions de demandes de brevets déposés dans le monde, en hausse par rapport à 2012, le SIPO en a récupéré 825 136, soit 32,1%. Le rapport de l'OMPI place les #Etats-Unis et le Japon sur les deuxième et troisième marches du podium, avec respectivement 22,3% et 12,8%. Loin derrière le trio de tête, la « vieille » Europe n'a déposé que 5,8% des brevets de 2013. Et la tendance ne semble pas prête à s'inverser puisque la plupart des offices nationaux en Europe connaissent des baisses du nombre de demandes de brevets : -1,1% en Italie, -6,6%, du Royaume-Uni, -1,3.

Publicité

A l'inverse, la tendance est clairement à la hausse en Chine à +26,4% entre 2012 et 2013.

Le nombre de dépôts continue à croitre mais plus lentement

Finalement, les chiffres de l'OMPI confirment qu'une sorte de duopole, de G2, semble se former au sommet de l'économie mondiale. La Chine et les Etats-Unis dépendent l'un de l'autre et dominent le business. Récemment, l'économie chinoise a pris la place de n°1 au géant US mais on peut s'attendre à une réaction des Etats-Unis. Ces deux-là semblent se regarder en chiens de faïence et s'entendent pour laisser leurs rivaux loin derrière. La bataille va probablement se jouer dans les nouvelles technologies. Et la Chine semble bien décidée à rattraper son retard sur les grandes firmes américaines. La majorité des demandes de brevets ont été déposées dans ces domaines : 7,6% du nombre total des demandes sont venus d'inventeurs dans l'informatique, 4,5% des communications numériques. Entre les deux, les machines électriques et les instruments de mesure représentent près de 12% des demandes.

Publicité

Dans les autres domaines de la propriété intellectuelle, la puissance chinoise s'affirme également. Ainsi, la Chine a déposé quatre fois de demandes d'enregistrement de nouvelles marques en 2013 selon l'OMPI. Et a déposé environ 1/3 des nouvelles griffes proposées en 2013. Même tendance dans le secteur des dessins et modèles industriels : 53% de ces titres de propriété venaient de Chine en 2013. Signe peut-être de la surchauffe que connaît actuellement l'économie chinoise, le rythme des dépôts s'est globalement ralenti même si le solde reste positif d'une année sur l'autre.