La mode du rasage intégral des élus municipaux sert-elle de cache-misère ou bien dénonce-t-elle la vérité : l'Etat est fauché comme le blé après moisson?

Lassés de se voir comparés à des "crânes d'oeuf" tondus et pelés, les élus municipaux de la région parisienne du "93" ont pris l'initiative de manifester devant l'Assemblée Nationale afin de clamer, et réclamer haut et fort, qu'ils en ont assez de la politique d'austérité mise en place par l'Elysée.

Austérité! Ce mot résonne comme un glas à la surface du pays. Il résonne dans les villes et les campagnes, telles les cloches annonçant une catastrophe. L'austérité est un signe distinctif d'une maladie dont souffre une nation.

Publicité
Publicité

En l'occurrence notre pays, la France. Et ce sont les "petits", les Maires des communes de France, qui souffrent du diagnostic, et qui renâclent devant la potion préconisée par le docteur Valls.

La France a brillé, jadis, sous les feux de la rampe, comme il en serait d'une danseuse étoile un soir de grande première. Ce n'est malheureusement plus le cas. Toutefois, rien n'est perdu, puisque nous briguons une place au plus haut sommet du podium dans le nouveau sport national qui est celui de la "tonte des élus municipaux", au demeurant réclamant dextérité et savoir-faire. En France il existe des spécialistes du genre.

Pour y parvenir, il nous faut nous exercer encore afin de ne pas perdre le rythme, la tondeuse manuelle cadencée selon la volonté présidentielle et ministérielle unies, l'union faisant la force.

Publicité

C'est la chasse au gaspillage, et à ce jeu, il est difficile de départager l'Exécutif dualiste.

Que le meilleur gagne! Les élus s'activent, ils prennent part à la compétition, ils s'entraînent dans les rues de Paris, afin d'être au "top niveau", ils s'enhardissent et relèvent la tête. Ah! les beaux sportifs que voilà...

Pouvons-nous espérer une médaille? Continuons l'effort commun, et la France va bientôt frôler les records absolus.

Après avoir pris cette décision de manifester leur mécontentement, faut-il croire que quelque chose va bouger dans le "Landerneau" du ministère de l'Economie et des finances? Nous pouvons l'espérer, c'est gratuit. Mais il s'avère qu'il n'est pas d'égalité dans le déploiement des finances.

Imaginons un instant nos villes démunies de ces élus présents dans notre quotidien, imaginons nos Institutions sans ces élus dévoués! Impensable! Ils demandent peu, ils demandent justice et égalité! N'est-ce point là les qualités de la République? Alors commençons à les mettre en application pour nos besoins. Médecin! Guéris-toi toi-même!  #Finance