#Google, le géant du web, est en négociation pour le rachat de Softcard, le logiciel de règlement en ligne. En référence à divers médias exposant, ce dimanche 18 janvier, des sources connaissant le dossier. Softcard est un programme de paiement sur le Web, à ce jour contrôlé par certaines sociétés de télécommunications outre-Atlantique, à savoir Verizon, AT&T, et T.Mobile.

Le géant du Net aurait offert 50 millions de dollars pour l'acquisition de Softcard, mentionne The Wall Street Journal en ligne. D'après cette même source, d'autres acteurs de web seraient également intéressés, en citant Paypal qui est sous la voilure d'eBay et devrait bientôt être indépendant.

Les propriétaires de Softcard, représentés par des sociétés de télécommunications, transigent toutefois par priorité avec Google. Une position qui justifie le fait qu'elles dépendent déjà d'un système de répartition des revenus avec le géant du Net, précise WSJ Online.

Cette acquisition potentielle de Google lui permettrait de venir en concurrence directe avec le logiciel Apple Pay qui permet de procéder à des règlements via son smartphone, dont l'introduction a été faite en novembre sur le marché.

Google est déjà propriétaire d'un système similaire nommé "Wallet". Cependant, celui-ci demeure peu distribué. Les compagnies Telecom américaines n'ayant pas trouvé dans le procédé le moyen d'asseoir leurs labels.


L'introduction sur le marché d'Apple Pay crée des remous qui devraient amener Google à négocier avec les opérateurs téléphoniques qui disposent de Softcard. Un système qui ne semble pas rencontrer l'engouement des consommateurs.

En référence à Techcrunch, le géant du web paierait en deçà des 100 millions de dollars pour l'acquisition de Softcard. Le système de paiement avait été propulsé sous le patronyme d'Isis en 2010.

Ce sont des centaines de millions qui ont été investis par les acteurs de la téléphonie mobile, Verizon, AT&T et T.Mobile, pour le développement du système Softcard. Néanmoins, ceux-ci n'ont pas reçu le succès attendu et la société annonçait au début janvier la mise au chômage de soixante employés.

Softcard accorde à ses usagers de régler directement grâce à leur mobile sans l'utilisation d'une carte de paiement, ni d'opérer par un site tiers. #Internet #Investissement