PSA Peugeot Citroën, le groupe #Automobile Hexagonal, a déclaré ce jeudi 29 janvier que dans une mesure de revalorisation du capital, 15.000 de ses employés ont fait l'acquisition de titres qui leur étaient dédiés.

"On observe une souscription équivalente à plus du double de l'offre" rassemblant 3,5 millions de titres, au-delà d'un afflux de 1,2 million de titres, a décrit le directeur Ressources humaines du groupe, Philippe Dorge. En prenant en compte le montant médian engagé par employés pour 1.060 euros, selon lui.

Mr Dorge s'est réjouit de cet exemple de confiance des employés à l'égard de leur entreprise, qui traversait l'année dernière de fortes turbulences, en conséquence de la dépression déclenchée en 2008 dans le secteur automobile.


Le titre Peugeot qui s'affichait pour plus de 50 euros en 2007, tombait en dessous des quatre euros à la fin 2012. De ce fait, "90% des salariés qui sont parvenus à placer en fonds actions PSA, dans un plan Épargne entreprise, étaient en position de moins-value", a conclut Mr Gorge.

Cette revalorisation du capital dédié aux employés qui se déroulait dans quatorze pays, pour une période d'engagement du 31 octobre jusqu'au 17 novembre, représentait une promesse annoncée à l'occasion de l'ouverture sur le capital de PSA, à l'intention de l'Etat suivi de Dongfeng, un groupe chinois. Ils avaient tous deux tablé 800 millions d'euros chacun, au début 2014, pour finalement prendre à leur actif 14% de l'entreprise en impasse.

Par répercussion, le barème d'actionnariat salarié au dessus de 3% a régressé de 2%, conséquemment à ces opérations, d'après Mr Dorge. Ce barème devrait dorénavant s'établir à près de 2,5 %. "Nous avons refait, grâce à cette opération, le parcours en partie", a-t-il précisé.

Selon lui, "il est primordial que nous associons les employés, premiers protagonistes de la reconstruction" pour l'entreprise. Il a mentionné à propos des collaborateurs de PSA, qu'ils avaient pu acquérir le titre en profitant d'une décote de huit euros comparativement au cours présent d'environ treize euros. #Finance

Le groupe PSA Peugeot Citroën déclarait lundi 26 janvier, avoir engagé un contrat triennal "qui améliore l'#Investissement avec l'intéressement", incluant 5 organisations syndicales, en conformité avec un accord-cadre concernant le redressement de l'enseigne, signé en fin 2013.