Actuellement, les travailleurs japonais bénéficient de vingt jours de congés payés annuels lorsqu'ils sont salariés depuis au moins six ans et six mois. Mais les Japonais n'ont pas l'habitude d'utiliser ces journées de repos rémunérées et pourtant bien méritées. De ce fait, ils souffrent pour la plupart de surmenage, le fameux "Karoshi", responsable de nombreux décès ou d'accidents du travail.

C'est pourquoi, le gouvernement japonais envisage très sérieusement de légiférer afin que les salariés prennent au moins cinq jours de congés payés par an! Mais les Japonais réputés pour leur ardeur, voire leur acharnement au travail, éprouvent, semble-t-il, un fort sentiment de culpabilité lorsqu'ils ne font rien car d'après eux, celui qui se repose en laisse d'autres travailler à sa place...

Publicité
Publicité

Pourtant le fait de travailler comme des forcenés ne signifie pas que la production soit supérieure à celles d'autres pays où les salariés prennent des vacances. Bien au contraire, la productivité y est considérée comme faible par les observateurs extérieurs. Voilà pourquoi le Ministère de la Santé, le patronat et bien évidemment les syndicats sont favorables à l'instauration d'une loi qui imposerait des congés obligatoires.

En France où le travail du dimanche suscite la polémique, il y a un vrai consensus quant aux vacances! Henri Salvador nous le chantait avec humour:" Le travail, c'est la santé, rien faire, c'est la conserver"! L'on peut même se demander si le mot travail n'est pas traversé inconsciemment par son étymologie. Car le mot travail est tiré du redoutable instrument de torture qui servait à écarteler les membres des accusés, à savoir "le tripalium".

Publicité

D'où peut-être ce sentiment obscur de souffrance au travail chez les Français?

Par contre, les Japonais donnent véritablement un sens sacré au travail. Cet esprit, forgé par la tradition culturelle, notamment la philosophie zen du XVII e siècle, perdure de nos jours. Et dans la mentalité japonaise, la valeur du travail prédomine sur les autres valeurs sociales, ce qui explique, aussi invraisemblable que cela puisse nous paraître, qu'il est devenu indispensable de promulguer une loi obligeant les habitants du pays du Soleil-Levant à prendre des vacances! #Japon