L'Observatoire national de la pauvreté et de l'exclusion sociale (ONPES) vient de publier les résultats de son enquête, portant sur le niveau des ressources nécessaires aux Français pour vivre décemment. Cette enquête s'inscrit dans une démarche européenne, pour déterminer un salaire minimum décent.

Deux villes moyennes de province ont été prises comme exemple. Il s'agit de la ville de Tours situé sur la Loire, ainsi que Dijon, patrie du chanoine Kir. Bien entendu, les chiffres révélés par l'enquête quant aux revenus minimums nécessaires pourraient être revus à la hausse au sein des grandes villes.

1424 euros par mois pour vivre décemment 

Il s'agit donc du montant nécessaire chaque mois, pour une personne seule logée en HLM.

Publicité
Publicité

Cette somme comprend notamment la nourriture, l'hygiène, les sorties culturelles, ou encore les vacances.  En revanche, quelques 1571 euros sont nécessaires pour un logement dans le privé. 

Les familles monoparentales 

La catégorie la plus mal en point est celle des familles monoparentales. 55 % de celles-ci vivent en dessous du seuil de la pauvreté et 40% ont un revenu insuffisant pour vivre décemment.

Une famille monoparentale avec 2 enfants a besoin de 2599 euros par mois si elle a un logement social et de 2830 euros s'il y a un logement privé.

Rappelons que le seuil de pauvreté est déterminé par 60% du niveau de vie moyenne, soit actuellement 987 euros. L'impact du logement est de 36% du montant des besoins

Les couples actifs

12% des couples actifs sans enfants connaissent des difficultés de ce genre.

Publicité

5% sont sous le seuil de pauvreté tandis que 7% doivent faire de gros sacrifices pour pouvoir vivre décemment. 12% des couples actifs avec deux enfants vivent en dessous du seuil de pauvreté, et 24% dans cette catégorie doivent renoncer à certains biens et services.

Pour un couple avec deux enfants, 3284 euros sont nécessaires en logement social, et 3515 euros dans le cas d'un logement privé.

Les retraités

Parmi les retraités seuls, 14% sont considérés comme étant pauvres, et près 45%s risquent de le devenir. Un couple de retraités a besoin de 2187 euros en logement social et de 2437€ dans le privé. Si le couple est déjà totalement propriétaire de son logement, il lui suffira de 1768 euros.

Les critères retenus

Il existe différents éléments pris en compte pour déterminer un niveau de vie décent. Tout d'abord, il faut avoir un logement avec une chambre indépendante pour les enfants de sexe différent de plus de 6 ans. Les retraités doivent avoir une chambre d'amis. Il faut disposer d'une voiture d'occasion. En ce qui concerne les vacances, il s'agit de pouvoir partir deux semaines pour les couples actifs avec enfants, une semaine pour les retraités ou les couples actifs sans enfants. Ensuite, il est nécessaire de pouvoir recevoir des amis, faire des cadeaux, ou encore pouvoir participer à la vie culturelle et sportive. Ont aussi été pris en compte, la nourriture, les vêtements, l'hygiène, ainsi que les soins courants.