En ces temps compliqués de #Crise économique et de chômage endémique dans certaines régions du pays, l'heure ne semble pas aux festivités, mais plus à l'austérité et aux économies.

Et pourtant, les Français continuent de profiter.

Selon une enquête de l'INSEE, pour l'année 2013, 8,3% du budget des ménages était ainsi orienté vers des dépenses axées sur la culture et les loisirs, ce qui représente la coquette somme de plus de 93 millions d'euros.

Présentés, par exemple, par le réalisateur américain Michael Moore, dans le documentaire" Sicko ", comme étant l'un des peuples figurant parmi les plus hédonistes, comment les Hexagonaux organisent-ils leurs dépenses lorsqu'il s'agit de se faire plaisir ?

Un podium flatteur ?

Si l'on se fie au podium des postes de dépenses en termes de culture et de loisirs, les Français semblent beaucoup aimer lire et se cultiver.

Ainsi, avec une part de 16,9% et plus de 15 millions d'euros déboursés, les " services culturels " arrivent en tête de ce classement.

Publicité
Publicité

Cette appellation floue regroupe des activités le plus souvent familiales telles que le cinéma, le théâtre, ou encore la visite de musées.

Néanmoins, ces chiffres sont probablement fortement augmentés par le fait que le paiement de la redevance télévisuelle fasse partie de cette catégorie.

A la deuxième place, avec plus de 13 millions d'euros dépensés en 2013, et une part de 14,1%, ce sont encore et toujours les #Livres, la presse, et la papeterie, qui tirent leur épingle du jeu.

Devant la mort annoncée du format papier et une baisse constante des recettes générés par les grands organes de presse, il peut paraître surprenant de voir cette catégorie se retrouver aussi haut.

Mais, avec un vieillissement important de sa population, et un attachement certain au papier et à la lecture, qu'elle soit occasionnelle ou fréquente, la France verra peut-être ce secteur se dématérialiser bien plus tard que prévu.

Publicité

Enfin, c'est un hobby bien français qui se retrouve en troisième position.

En effet, avec une part de 12,3% et plus de 11 millions d'euros, le jardinage et les animaux de compagnie occupent solidement la dernière marche du podium.

Dans un pays où il y a aujourd'hui désormais plus de 60 millions d'amis, et non pas 30, comme décrit dans le titre d'une célèbre émission de télévision animalière, cette catégorie représente une spécificité bien ancrée à l'intérieur de nos frontières.

Si les jeux, jouets et articles de sport se classent quatrièmes (12,1%), les services récréatifs et sportifs (10,5%) referment le Top 5.

Enfin, les jeux de hasard, avec une part de 9,6%, et des dépenses s'élevant à presque 9 millions d'euros sur l'année 2013, les Français démontrent qu'ils sont toujours aussi friands du loto, des paris sportifs, ou encore des jeux à gratter. #Musique