Patrick Drahi est un entrepreneur franco-israélien né à Casablanca, le 20 août 1963.

Il est actuellement à la tête d'un empire des télécoms. A la fois, propriétaire de la holding Next Limited Partnership et président-fondateur du consortium luxembourgeois Altice, principal actionnaire en France de SFR-Numéricable, Virgin Mobile, mais aussi de l'opérateur israélien Hot, Portugal Telecom, Orange Dominicana ou encore Suddenlik. Selon le magazine Forbes, l'homme d'affaires avoisinerait les 18.4 milliards de dollars de patrimoine, le plaçant ainsi au rang de 57ème fortune mondiale.

Dernièrement, SFR a fait une proposition pour le rachat de Bouygues Telecom, estimée à un peu plus de 10 milliards de dollars selon Le Journal du dimanche.

Publicité
Publicité

Une offre difficile à refuser pour Olivier Roussat, patron de Bouygues Telecom puisque le montant est 25% plus élevé que la valeur de l'entreprise sur les marchés financiers.

Le gouvernement inquiet

Toujours selon le Journal du dimanche, SFR et Free aurait un accord pour « pour éviter des obstacles en matière de concurrence ». Ainsi si le rachat a lieu, l'entreprise Free sera dans l'obligation de reprendre une partie des fréquences, des antennes et des boutiques allouées à Bouygues Télécom. Par ce rachat SFR deviendrait le premier opérateur mobile français. Un marché qui ne compterait plus que trois acteurs principaux.

Mais cette annonce ne plaît pas au ministre français de l'Economie et des Finances, Emmanuel Macron, estimant que « le temps n'est pas à des rapprochements opportunistes, auxquels plusieurs peuvent trouver un intérêt qui ne retrouve pas ici l'intérêt général ».

Déontologie et concurrence

Avec de tels accords entre les géants du secteur, est-ce le retour à une non-concurrence, contre laquelle c'était pourtant battu le PDG de Free, Xavier Niel, en proposant des offres toujours moins chères et plus complètes ?

La décision finale appartient à l'Autorité de la concurrence, seule institution indépendante à pouvoir s'opposer à ce rachat en cas de non-respect des lois en la matière.

#Finance #Gouvernement #Investissement