Dassault #Aviation s’est ajourné à l’égard de l’Égypte des trois Rafale initiaux, sur les vingt-quatre commandes faites au cours de février. Une opération qui s’inscrit comme l’unique livraison sur l’export, après le début de leur l’employabilité, il y a quatorze ans, dans le réseau militaire.
Arborés d’insignes de couleurs au flanc, avec le drapeau égyptien, soigneusement peint à l’empennage, c’est pendant une cérémonie officielle que les trois engins ont été remis. Une célébration qui a eu lieu à Istres-Le Tubé, dans la base aérienne 125.
Les officieux : Ehad Badawy, Ragga Khalil, respectivement ambassadeur égyptien dans l’Hexagone et général à l’état-major égyptien de l’armée de l’air.


C’est suite à une négociation orchestrée en moins de 6 mois que les premiers modèles, en commande depuis mi-février, ont reçu des modifications et ont été livrés au cours de la même période. Un planning qui permettra d’assister à l’inauguration, le 6 août prochain, du canal de Suez, nouvellement bâti. Précisément une année après la mise en œuvre de ce chantier gigantesque ordonné par le président Abdel Fatah al-Sissi.


Des avions réservés à une contingence Française

Ce mardi les appareils décolleront à destination de l’#Égypte.

Publicité
Publicité

Des soldats égyptiens seront aux commandes, après avoir été formés, à Istres, dans une base de l’armée de l’air tricolores. Le lieu principal des essais aériens du Rafale. #Gouvernement #Finance

Des deux camps tout est possible, selon le PDG de #Dassault, qui précisait la traçabilité des engins réservés à l’armée de l’air Hexagonale. La France est depuis longtemps l’acquéreur unique du #Rafale. Celle-ci compte sur la totalité de la production, avec onze modèles chaque année. Néanmoins pour 2015, elle n’aura uniquement que cinq exemplaires. Car l’Egypte est dans l’attente de trois autres appareils, en assemblage pour 2015, avec la livraison prévue pour début 2016.


L'Hexagone ne cache pas sa volonté d’approvisionner l’Égypte en #avions de chasse, avec une commande de 180 appareils, dont l’armée française dispose déjà de 137. Avec le décalage du planning de livraison pour courant 2015, afin que l’Égypte soit en mesure de recevoir dès cette année ses premières commandes. En comptant également sur la ‘loi Programmation militaire’ qui prévoit que les transactions sur l’export, favoriseront un rythme de production convenable.