L'économie américaine est en forte croissance au cours de ce deuxième trimestre. Elle a été plus solide que prévu et selon la tendance, elle devrait encore s'accroître pendant les mois à venir.

Entre les mois d'Avril et  Juin, le PIB aux #Etats-Unis  a connu une hausse de 3.7%, soit une hausse de 1.7 par rapport aux prévisions selon les sources officielles. Cette hausse pourrait  s'expliquer par des  investissements initiés par les entreprises ainsi qu'une forte poussée de la consommation. 

Entre Avril et  Juin, l'économie a ainsi connu un bond de 3.7%,  soit un surplus de 1.7 par rapport aux estimations  qui prévoyaient une hausse  de 2.3%.

Publicité
Publicité

De janvier à mars, l'augmentation n'était que de 0.6% en rythme annuel.

 

Cette évolution prouve que la première économie mondiale se porte à merveille et se retrouve en meilleure posture pour faire face au ralentissement de la croissance dans le reste du monde, principalement dans les pays émergents et en Chine particulièrement.

La consommation qui fait 70% du PIB américain a connu une hausse de 3.1% au cours du deuxième trimestre. La baisse des prix de l'énergie et la création et le maintien de l'emploi ont également joué un rôle remarquable dans la tendance à la consommation et à la baisse de l'épargne qui est passée de 5.8% à 4.2%.

Selon le Département du commerce, l'investissement était au ralenti et stagnait autour de 1.%. Contre toute attente, elle a connu une vive poussée. Malgré cela, il ne faut pas vite crier victoire car il demeure tout de même des zones d'ombre dans l'accumulation des stocks qui pourrait alourdir un tant soit peu la croissance.

Publicité

Les dépenses de logiciels, recherche et développement sont en baisse, sans oublier le secteur pétrolier qui est en chute libre depuis quelques temps.

Toutefois, les autorités sont confiantes et pensent déjà à un abandon du taux directeur de la réserve fédérale dans les mois à venir grâce au redressement de la balance commerciale principalement grâce aux exportations qui sont passées de -6% au premier trimestre à +5.3% au deuxième. Les importations pour leur part ont continué à progresser.

La dernière bonne nouvelle réside dans l'immobilier. En effet, on constate une augmentation de 6.5% dans l'investissement immobilier au cours de ce trimestre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  #Dollar