Voilà un sujet "tabou" en période de vacances.....http://blast.blastingnews.com/news/edit/488729/Voilà un sujet "tabou" en période de vacances. Et pourtant, il faut bien en parler de ces profits qui gênent aux entournures le gouvernement !

Depuis 2006, la majeure partie des autoroutes a été vendue pour 15 milliards d'Euros à 3 groupes: Vinci , Eiffage et le groupe Espagnol Abertis.

Quelles sont les sources des profits ! 

- D'abord la masse salariale. Elle passe de 20 000 emplois en 2006 à 13 000 en 2014. A noter que le groupe Vinci a contribué à réduire de moitié à lui seul les personnels de branche autoroutière. 

- La hausse des tarifs : 21,7 % depuis la privatisation, soit 1,97 % par an entre 2006 et 2013.

Publicité
Publicité

Selon l'express, l'évolution du chiffre d'affaire est de 26% entre 2006 et 2013. 

En 2013, les sociétés autoroutières ont réalisé un chiffre d'affaire de 9 milliards d'Euros :

-4,6 milliards pour Vinci

-2,4 milliards pour Eiffage

-1,6 milliards pour Abertis.

Un excédent brut d'exploitation sur le chiffre d'affaire qui dépasse les 70 % .

A titre de comparaison des secteurs d'activités les plus rentables en France, citons les télécoms : 33 % et la distribution : 8% . 

On mesure, dès lors, l'énorme taux de rentabilité des sociétés gestionnaires des autoroutes.

Ce qu'il faut savoir :  Les sommes payés par les consommateurs des autoroutes servent au paiement de certaines taxes fixes allouées à l'état, et aux travaux liés à l'amélioration du réseau routier. Travaux qui devraient logiquement être attribués à des entreprises spécialisées dans le domaine.

Publicité

Pour le cas de Vinci, elle rénove ses parcelles d'autoroutes avec ses propres filiales. Une rentabilité supplémentaire, déduite des profits pour diminuer le taux d'imposition du groupe. 

L'impôt des entreprises d'autoroutes.

En 2013, sur 9 milliards de chiffre d'affaire, les groupes gestionnaires autoroutiers ont payé 1,18 milliards d'Euros au titre de l'impôt sur les sociétés, auquel il faut ajouter les diverses taxes obligatoires reversées à l'état : TVA , redevance domaniale, aménagement du territoire, contribution économique territoriale. Au total : 4 milliards d'Euros.

Au regard du chiffre d'affaire de l'année visée, ce n'est plus un coussin mais un matelas de profits .

 Oh, ce n'est pas les actionnaires des groupes qui vont s'en plaindre ! Ils ont même plutôt intérêt à prendre l'autoroute plus que les autres, vu les dividendes qu'ils se sont partagés ces dernières années ! 

Alors, on fait quoi ! 

Il faut remettre le dossier sur la table, obliger le gouvernement à prendre des mesures en faveur des usagers des réseaux autoroutiers. Il est inadmissible, par exemple, que le taux d'augmentation des péages soit supérieur à l'inflation. Inadmissible que le taux de profit soit si peu taxé,.... #Finance

Et puisque les autoroutes sont si rentables, il faut envisager une renationalisation .