C'est avec la venue du président Hassan Rohani que l'#Iran comptait faire couler de l'encre - entre autres - sur la commande d'Airbus qu'il allait venir officialiser en France aujourd'hui. En effet, vous avez sûrement dû en entendre parler ces deux jours, l'Iran était très présent dans l'hexagone avec la visite de son chef d'état, Hassan Rohani. L'occasion pour lui de créer des liens avec l'une des plus grosses entreprises françaises, PSA Peugeot-Citroën, avec qui il s’est engagé à la collaboration. Ainsi, pour le grand retour en Iran de la firme automobile, une usine va être rénovée à Téhéran d'ici 2017 pour pouvoir produire les 308 ou même 3008...

Publicité
Publicité

 Annonçons tout de même que si un accord a été signé, il s'est fait entre PSA et Iran Khodro, le principal constructeur automobile Iranien.

Mais, comme dit plus haut, le domaine automobile n'était pas le seul sujet d'aujourd'hui... Pour les passionnés d'#Aviation, ou tout simplement pour l'avionneur dont le site d'assemblage final est à Toulouse (Airbus), le Jeudi 28 Janvier 2016 était une date très attendue pour connaître la commande d'avions finale de l'Iran. Et c'est donc aujourd'hui que les exemplaires commandés, et par nombres, ont été publiés ! 

Ce sont donc au total 118 avions (pour un prix total de 25 milliards d’euros) dont 21 A320ceo, 24 nouveaux A320neo, 27 A330ceo, 18 A330neo, 16 exemplaires du bijou technologique A350-900 et 12 A380 que la compagnie nationale de l'Iran dont la moyenne d'âge de la flotte dépassait les 25 ans, a commandé ce jeudi soir à l'Elysée...

Publicité

L'Iran affiche clairement qu'il envisage de faire de Téhéran, une ville où serait implanté un "vrai" Hub International... Ce qui serait très certainement l'occasion de faire peur aux actuels hubs tels que Doha (dont la compagnie nationale est Qatar Airways, placée 1ere compagnie mondiale selon Skytrax depuis quelques fois maintenant), Dubai (base de la célèbre Emirates et sa flotte énormément variée) et Abu Dhabi (où Etihad demeure)...Très exactement, c'est entre l'Europe et l'Extreme-orient que Téhéran se positionne, l'occasion pour l'Iran de devenir un hub où les passagers longs-courriers se retrouveraient pour les voyages les plus lointains. C'est donc avec le renouvellement de la flotte de leur compagnie nationale qu'ils pourront avancer dans cet énorme projet dans le milieu très compétitif qu'est l'aérien ! 

12 A380

Cela vous a sûrement sauté aux yeux... Hassan Rohani n'est pas venu simplement pour commander quelques avions pour le renouvellement de la flotte des compagnies de son pays ! L'A380, dont le carnet de commandes n'avait presque pas bougé depuis 2014, semble intéresser l'Iran dans son choix d'appareils long-courriers. L'occasion pour Airbus de voir son Super-Jumbo se populariser un peu plus, tandis que les quelques 319 appareils déjà commandés sont en cours de livraisons depuis ses débuts !

La levée des sanctions internationales a du bon, autant pour l'Iran que pour l'avionneur Airbus.   #3D