Qu'il s'agisse de géants comme Google, Facebook ou Amazon, ils ont tous eu ou ont encore des problèmes avec les services fiscaux français. Ils réalisent des chiffres d'affaires exhorbitants, comme Facebook qui a fait 5,4 milliards de dollars en 2016. On pourrait penser que ces sociétés à l'abri du besoin paient leurs impôts sans problème et pourtant.

 

Ces sociétés ne paient que peu d'impôts compte tenu de leurs bénéfices. Cela pour plusieurs raisons. La plupart ont un siège social à l'étranger et utilisent des paradis fiscaux. Ces géants ont recours à une optimisation fiscale avancée leur permettant de ne payer que très peu d'impôts. L'organisation intergouvernementale CCFD-Terre solidaire a en juin 2013 réalisé une enquête démontrant que 60 % des 50 premières multinationales détiendraient chacune en moyenne 117 filiales dans des paradis fiscaux.

Publicité
Publicité

 

La France a pour sa part décidé de prendre des mesures et souhaite taxer les entreprises en fonction du bénéfice fait sur le territoire français. L'Europe de son côté souhaite renforcer la coopération entre les Etats membres concernant les grandes entreprises. Encadrer l'optimisation fiscale reste un défi pour la France. Cela lui coûte plusieurs milliards d'euros. En effet, jusqu'à l'année dernière, Amazon ne payait pas d'impôts en France. Ce problème n'est pas propre à notre pays, ainsi un britannique a payé plus d'impôts que Facebook en 2015.

 

En France, les sociétés ne sont pas les seules à utiliser ces mécanismes pour payer moins d'impôts, voire les éviter. Les grandes fortunes personnelles ne sont pas en reste. Un rapport du Sénat de 2012 explique que l'évasion fiscale grâce à des montages financiers complexes coûterait entre 50 et 80 milliards par an. Un réel manque à gagner pour la France. 

 

L'augmentation du budget de Bercy ne devrait pas être suffisant pour endiguer le phénomène. Un accord européen pour une plus grande coopération pourrait aider à éviter cela.

Publicité

Cependant, si le sujet est sur la table depuis des années, aucun accord n'a encore été trouvé. #impôt #Fortune #Finance