Une étude du CSA réalisée par le site log-etudiant.com, révèle que plus de la moitié des étudiants (55%) vivent encore chez leurs parents.

 Cela n'a rien d'étonnant lorsque l'on sait que la part budget pour le #logement représente en moyenne pour un étudiant 350 euros par mois. Cela peut paraître faible au vu des prix du loyers dans les grandes villes universitaires mais ce chiffre est à mettre en parallèle avec un budget étudiant. En effet, dans le meilleur des cas, l'étudiant peut cumuler sa bourse (CROUS) et un mi-temps.

 Une grande partie des étudiants vivent avec en moyenne un budget de 595 euros par mois. Ils sont donc pour la plupart en dessous du seuil de pauvreté.

Publicité
Publicité

Une fois le loyer déduit, il reste très peu à l'étudiant pour se nourrir, s'habiller et acheter ce qui lui est nécessaire à la poursuite de son cursus. Il convient de noter que seulement 40% des étudiants bénéficient d'une aide au logement.

 Conséquence, la majorité des étudiants restent vivre chez leur parents pendant leurs études. Heureusement (ou pas pour les Tanguy professionnels) nous ne nous dirigeons pas encore vers la situation de la Grèce qui, à cause de la crise, a vu des enfants établis et ayant fondé une famille retourner vivre chez papa-maman. Cependant, le taux de chômage et la difficulté à trouver un emploi après un diplôme risquent de prolonger cet état de fait.

 La hausse du budget du ministère de l'éducation supérieure décidée il y a quelques semaines ne devrait pas suffire à faire évoluer les choses.

Publicité

Des avancées dans ce domaine ont tout de même lieu, notamment avec l'attribution d'une bourse qui continue quelques mois après l'obtention du diplôme et pendant la recherche d'emploi.

 En ce qui concerne les étudiants qui ont quitté le nid, ils étaient pour la majorité stressés lors de leur première recherche de logement et ont préféré opter pour un logement seul. 12% seulement ont choisi la colocation. L'offre CROUS ne représente une solution de logement que pour 3% des étudiants.

 Il y a fort à parier que les étudiants vont continuer à chercher des systèmes alternatifs à la vie chez leurs parents, comme par exemple l'échange de chambre, qui présente de nombreux avantages.

TK. #étudiants #études