Le groupe financier américain Bloomberg, comme toujours, publie son palmarès annuel dénommé l’indice d’#Innovation. Il s'agit d'un rapport qui mesure le degré d’innovation d’un pays en se basant sur sept principaux facteurs entre autres : L’intensité de recherche et développement, la valeur ajoutée de la production, la productivité, la concentration des entreprises high-tech, l’activité inventive.Le rapport de cette année ne fait point exception pour la #France. Il vient pour confirmer sa situation déjà fragile en matière d’innovation. En fait, pour la deuxième année consécutive, la France rétrograde d’une place. Après son classement comme la 9ème économie innovante en 2015 devant Israël, elle est désormais la 11ème derrière le même pays.

Publicité
Publicité

Nul doute que l’Hexagone est un leader dans certains secteurs notamment ceux d’énergie, d’aéronautique et de télécoms. Nonobstant, Il est très remarquable que sa performance en matière d’innovation dans les autres secteurs n’est pas une référence. En effet, Les entreprises nationales ne dépensent pas beaucoup sur le domaine de recherche et développement (à peine 1,5% du PIB en 2016, selon France Stratégie contre 2% pour l'Allemagne). Ainsi, la capacité du pays à innover s’avère modeste (20ème rang d’après le rapport annuel du Forum économique de Davos). De ce fait, beaucoup d’efforts sont demandés.

Economies innovantes, l’Allemagne est en force

L'économie allemande confirme sa supériorité dans l'Union Européenne en maintenant sa position dans le top 3 des plus innovants dans la planète.

Publicité

De même, il est à noter un avancement apparent des pays scandinaves (à l’exception de Norvège qui a gardé sa 14ème place). Cependant la Russie reste le grand perdant.Elle a enregistré une chute inattendue en passant de 12ème à la 26ème place, perdant ainsi 14 places. Cela est essentiellement dû aux sanctions occidentales, ainsi que la chute des cours d'énergie principalement le pétrole. En revanche, la Corée du Sud reste première du classement pour la troisième année consécutive, sans doute, grâce principalement au géant Samsung. #Economie