François Hollande et ses accompagnatrices, Marion Cotillard et Mélanie Laurent, ont surpris les officiels Philippins.

La visite de François Hollande "low-key"

Contrairement à leurs illustres prédécesseurs, le président Américain Barack Obama et le pape François lorsqu'ils se sont rendus aux #Philippines, la délégation Française n'a demandé aucun passe droit, comme par exemple la fermeture de l'espace aérien avant et pendant l'atterrissage de l'avion présidentiel, et d'assistances prioritaires concernant la sécurité.
Rodante Joya, directeur de l'autorité de l'aviation civile des Philippines, déclare : "La délégation n'a demandé aucune mesure spéciale pour l'atterrissage et le décollage à Manille" mais assurant néanmoins : "Nous avons fait le nécessaire pour assurer la sécurité de nos invités."

Accueillis par le vice-président Jejomar Binay et le secrétaire aux affaires étrangères Albert del Rosario à sa descente d'avion, la délégation Française après les congratulations d'usage s'est rendue au parc Rizal, dans Manille. Un monument y est élevé à la gloire du héros national José Rizal, exécuté le 30 décembre 1896 par les Espagnols.

Marion Cotillard, avocate de la préservation de la planète, indique vouloir partager toutes les bonnes volontés pour mener à bien ce combat et déclare : "ce n'est pas uniquement la modification du climat dont il s'agit, mais la survie de millions de gens qui en dépendent". Elle a lancé "l'appel de Manille", dont on reparlera souhaitons-le, pour la responsabilisation des états au sujet de l'environnement. Marchant avec des béquilles, l'actrice a surpris les Philippins. Pressée de dire pourquoi elle répond en riant : "Rien de sérieux, je vais bien."

Mélanie Laurent qui a récemment visité un camp de défenseurs du climat en Indonésie et qui vient de participer à une campagne contre la surpêche à l'invitation de la fondation "Blue Marine", est elle aussi très motivée par ce combat. Nul doute qu'elles collectent toutes deux ici, des informations intéressantes. L'archipel reste un mélange de : hier, les régions sauvages de Mindanao. Aujourd'hui, Cebu avec ses ports et son aéroport. Demain, Manille avec son infernal trafic, ses industries, ses buildings et sa mégalopole. Seule chose manquante pour les actrices : le temps. Les Philippines c'est plus de 7 100 îles. #François Hollande