La centrale nucléaire de Fukushima, qui avait subi d'importants dommages suite au tsunami en mars 2011, voit sa situation s'améliorer. Une équipe d'experts était en visite mardi dernier afin dévaluer la situation. Les représentants de l'Agence Internationale de l'Energie Atomique (AIEA) ont mentionné la possibilité que les eaux contaminées soient rejetées à la mer.

Le directeur du groupe, Juan Carlos Lentijo, a indiqué que « des avancées importantes avaient été observées depuis leur visite en 2013 ». Il a expliqué que le nettoyage effectué dans la centrale de Tokyo Electric Power a permis de diminuer les niveaux de radiation.

Parmi les travaux significatifs, le combustible du réacteur 4 a été retiré. Ce réacteur avait été fragilisé par le tsunami et était un danger extrêmement important pour l'environnement. Cependant, tout n'est pas rose et des inquiétudes ont été soulévées. Pour le directeur, la quantité importante d'eau contaminée et stockée dans des citernes est préoccupante. « Elles ne peuvent assurer la sécurité de ces eaux, disait-il. Le site est vaste, mais on ne pourra construire des réservoirs indéfiniment », mentionnait-il.

Rejeter en mer l'eau décontaminée

La solution de l'AIEA est de rejeter en mer l'eau qui a été décontaminée des principaux agents radioactifs. Des systèmes déjà utilisés sur le site pourraient permettre de le faire. Est-il souhaitable de rejeter de l'eau avec un élément toujours radioactif? Le représentant de l'Agence dit que « cela se fait tous les jours dans le monde entier ». Selon lui, les conséquences environnementales sont négligeables.

Néanmoins les pêcheurs locaux et les pays voisins s'opposent fermement à cette option, bien que tous s'accordent pour dire que l'eau finira un jour ou l'autre dans les océans. Les opposants désirent avoir plus d'une option. Dans sa conclusion, le groupe d'experts a fortement suggéré à la Tokyo Electric Power d'être plus pointue sur les mesures de sécurité indiquant « avoir une marge disponible pour améliorer l'environnement des 7000 travailleurs sur le site ». Un problème qui sera là encore longtemps à Fukushima! #Energie nucléaire #Japon