Un phénomène assez exceptionnel est en train de se produire dans des zones montagneuses en Afrique du Sud. Surtout exceptionnel par son gigantisme. Des feux de brousse sont en effet en train de complètement ravager la région du Cap, dans le sud du pays. Pour les yeux, il s'agit d'un véritable spectacle. Mais l'ampleur est tout de même assez lourde avec plus de 6 000 hectares de végétation qui partent en fumée. Le feu a commencé à prendre dimanche après-midi, via le vent, et les flammes se propagent depuis quatre jours désormais. La sécheresse est également l'une des causes de ces incidents. Des centaines de personnes ont dû être évacuées, sous peine d'être en proie à de graves problèmes. Si aucune victime n'a, pour l'heure, été déplorée, certains habitants font l'objet de soins après avoir respiré de la fumée. Des maisons ont également déjà été détruites.

Une végétation qui aime le feu

Si ces incendies peuvent faire peur à l'ensemble d'une région, voire même d'un pays, pour les experts, ces flammes sont plutôt les bienvenues. Il faut savoir que le type de végétation qui est en train de brûler n'existe qu'en Afrique du Sud. Et cette végétation aime bien le feu. Tous les dix ans environ, cette brousse composée de plantes et de petits arbustes brûle. Mais elle repousse ensuite assez rapidement. Pour les experts en botanique, il s'agit donc en réalité d'une excellente nouvelle qui permet à la nature de se régénérer. Mais même si ce phénomène est positif sur un plan écologique, les services de secours sont sur la brèche et expliquent que : « des vents violents attisent encore les incendies ». C'est donc loin d'être fini. Pour contrer ces flammes, on a même fait appel à des hélicoptères bombardiers qui aident des troupes restées au sol.

Sur le plan touristique, ces incendies ont par contre de lourdes conséquences. Car les flammes sont présentes dans une zone très touristique se situant entre la ville du Cap et le cap de Bonne-Espérance. Certaines routes ont donc dû être complètement fermées à la circulation. Et impossible de dire à l'heure actuelle quand elles vont rouvrir. L'incertitude est de mise. Et beaucoup de volontaires n'hésitent pas à venir donner un coup de main pour tout éteindre.