Le 28 mars, c'est l'heure de la Terre. Ce mouvement, qui consiste à couper les lumières de son foyer pendant une heure à un moment précis de la journée selon le fuseau horaire est devenu la plus importante manifestation planétaire pour l'environnement. Plusieurs villes du monde n'illumineront pas leurs bâtiments municipaux ou les statues dans les rues.

En France, pays qui recevra la Conférence sur les changements climatiques au début du mois de décembre prochain, la Tour Eiffel sera éteinte de 20h30 à 21h30. Plusieurs autres édifices parisiens seront également plongés dans le noir. Dans tout l'Hexagone, plus de 200 municipalités ont décidé de prendre part à cet effort symbolique en 2015. L'Arc de Triomphe et la cathédrale Notre-Dame font partie des monuments qui abandonneront la lumière.

De l'autre côté de l'Atlantique, les Québécois ne sont pas en reste. Le maire de Montréal, Denis Coderre, s'est donné comme devoir de participer. Tous les édifices municipaux montréalais seront sans lumière lorsque sonnera 20h30. Il a aussi chaudement recommandé aux entreprises de sa ville de suivre son exemple.

Des records de participation

En 2014, l'heure de la Terre avait connu des records de participation. Des centaines de millions de personnes avaient éteint la lumière de leur maison à travers la planète pour symboliser leur combat contre les perturbations climatiques. À l'aube de la Conférence de Paris, il est encore plus important pour les militants de participer cette année pour passer un message clair et sans équivoque.

« L'heure de la Terre continue de briser des records de participation et nos supporters démontrent qu'ensemble, il est possible de changer les choses une lumière éteinte à la fois, une prise électrique débranchée à la fois et cela renouvelle mes espoirs dans la lutte face aux changements climatiques », a expliqué Sudhanshu Sarronwala, membre du conseil d'administration de l'heure de la Terre.

Ainsi, du Golden Gate à San Francisco, à la Tour Eiffel, en passant par le Colisée de Rome, tous ces bâtiments seront éteints afin que les politiciens comprennent que la population est préoccupée par le futur de sa planète.