Annoncée depuis plusieurs jours, la circulation alternée sera mise en place ce lundi à Paris. C'est  la maire, Anne Hidalgo, qui a pris cette décision. En déplacement en Tunisie, elle a pris le temps d'annoncer la nouvelle via son compte Twitter. "Je me réjouis que l'Etat ait accepté de mettre en place lundi la circulation alternée, que je demandais depuis plusieurs jours." a déclaré la Maire de Paris sur Twitter à 13h29.

Une prudence quant à cette restriction de la circulation avait été souhaitée par Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie depuis 2014. En effet, la mise en place de cette mesure ne devait se faire qu'en dernier recours, à savoir uniquement si la pollution à Paris restait élevée. Ce samedi midi, Airparif a annoncé que le seuil d'alerte, pour la concentration de particules fines, est dépassé, soit 80 microgrammes par m3, confirmant donc la mise en place de la circulation alternée.

Cette mesure n'est pas la seule à avoir été adoptée. En effet, pour faire baisser la pollution en Île-de-France, les transports en commun sont gratuits tout le weekend. L'ensemble du réseau parisien de bus, métro et RER est accessible gratuitement dans le but d'encourager le plus grand nombre de personnes à ne pas utiliser son propre véhicule. Le STIF (Syndicat des Transports d'Île-de-France) estime que cette gratuité engendrera une perte de 6 millions d'euros pour ce weekend. L'année dernière, la mise en place de la gratuité des transports avait coûté 10 millions d'euros.

Ce pic de pollution au mois de mars n'est pas chose rare. En effet, comme l'explique Céline Léger, spécialiste de la pollution de l'air, le mois de mars est propice à la pollution. Principalement à cause des gaz d'échappement et des chauffages à bois, elle est renforcée en cette période par l'activité agricole. À ces facteurs s'ajoutent la météo. "Pour que le taux de pollution baisse à nouveau, il faudrait qu'il pleuve ou qu'il y ait un vent fort. D'un côté, la pluie favorise un lavage des masses d'air. De l'autre, un anticyclone fort permet de disperser les particules fines en suspension dans l'air." a déclaré Céline Léger lors d'une interview réalisée pour le journal Le Figaro.

Lundi donc, seuls les propriétaires de véhicules ayant une plaque d'immatriculation impaire pourront rouler.