Le géant du net #Google a présenté vendredi 27 février à l'intention des autorités locales de la Silicon Valley un projet architectural  ambitieux pour agrandir son siège social à Mountain View. Un projet qui demande l'intégration de jardins publics aménagés de pistes cyclables protégées, le tout dans l'arborescence d'une structure modulaire.

De nouveaux campus font partie du projet et la description de leurs détails est dévoilée sur un blog dédié du groupe. La planification a été conçue par Bjarke Ingels et Thomas Heatherwick, des architectes Danois et Anglais.  « Nous avons réellement appris, en aménageant divers lieux de travail, sur ce qui transforme un environnement de bureau en excellent modèle. » Avec des réalisations telles que le garage de Menlo Park, un bloc entier de New York et une ferme danoise, le vice président à l'immobilier de Google, David Radcliffe, affirme que le potentiel du nouveau campus permettra « une manière meilleure de travailler. »

Une structure modulaire

Le modèle architectural des deux européens a été pensé en conformité aux nombreux projets en développement au siège de Google. Les équipes qui œuvrent sur un véhicule sans chauffeur et les ingénieurs qui travaillent sur la recherche par le web ont des besoins nouveaux et différents du reste du monde. « A la différence de constructions inamovibles bétonnées, nous concevons des structures légères, qui s'assimilent à des blocs et qui peuvent être déplacées simplement, lorsque nous investissons par exemple pour des types de produits nouveaux, » enchérit Mr Radcliffe.   #Etats-Unis #Ecologie

Cette architecture met en évidence des auvents larges et translucides qui couvrent tous les sites du campus. Ils permettront la régulation de la température, du débit sonore et de pollution et favoriseront le passage de l'air et de la lumière dans la structure.     

Il a « également l'avantage de concilier la structure des bâtiments avec celle de la nature, » de sorte qu'un anneau vert a été conçu à la périphérie du site. Composé de végétation et d'axes de circulation, il permet le déplacement des piétons, mais aussi des cyclistes tout autour du campus. Ce projet dispose aussi d'un agencement de commerces locaux et de cafés.

Le makeover de la Silicon Valley

Google annonce ainsi l'ultime projet d'une série ambitieuse architecturales des géants à la Silicon Valley. En effet Facebook avait révélé au cours de l'année 2012 avoir engagé Frank Gehry, un architecte canadien afin d'étendre, à Menlo Park, son campus personnel. Apple obtenait également une autorisation, à Cupertino l'année dernière, pour un complexe inédit ayant l'allure d'une soucoupe volante tout droit sorti de l'imagination de Norman Foster.              

Cette vague d'expansion globale des importants groupes technologiques de la Silicon Valley fait l'objet de critiques, puisqu'elle contribue à la croissance des prix de l'immobilier dans la région, sans compter les difficultés de circulation.