Samedi soir à 20h30 (21h30 heure française), le monde va plonger dans le noir. Rassurez-vous, il ne s'agit pas d'un black-out mais de la 9ème édition d'Earth Hour (une heure pour la planète). Un événement symbolique permettant de manifester son engagement contre le déréglement climatique.

Cette année, "plus de 170 pays et territoires ont déjà confirmé leur participation", a annoncé à l'AFP Sudhansu Sarronwala, le responsable d'Earth Hour, ajoutant que 1.200 monuments seront concernés. Cet événement est organisé par le Fond Mondial pour la Nature (WWF) depuis 2007 et réunit de plus en plus de collectivités. Organisée uniquement en Australie pour sa première édition, l'Earth Hour rassemble aujourd'hui des millions de personnes à travers le monde. Selon une étude réalisée sur six ans auprès de 10 pays, la consommation électrique baisse de 4% durant l'Earth Hour.

Les regards tournés vers Paris

Plus de 1.200 bâtiments officiels devraient donc éteindre leurs lumières pendant une heure ou tamiser leur éclairage extérieur. 200 monuments de la capitale sont concernés comme l''Hôtel de Ville, le Parc des Princes, la cathédrale Notre-Dame, l'Hôtel des Invalides ou l'Opéra Garnier.

Quant à la Tour Eiffel, la maire de Paris Anne Hidalgo, les ministres des Affaires étrangères Laurent Fabius et de l'Écologie Ségolène Royal, accompagnés par des responsables du WWF, couperont symboliquement le courant. Pour des raisons de sécurité, la Tour Eiffel ne sera plongée dans le noir que pendant 5 minutes. Depuis le 10 mars, LEDON Lamp, fabricant d'ampoules LED, reverse 1€ au WWF France pour chaque ampoule éteinte. Les particuliers sont également conviés à couper la lumière chez eux et à le partager sur les réseaux sociaux.

Samedi, lors du Earth Hour, tous les regards seront tournés vers "la France qui accueillera en fin d'année la conférence internationale sur le climat (...) afin de trouver une suite au protocole de Kyoto" a expliqué Philippe Germa, Directeur général du WWF France. Pendant ce temps, le site internet Eath Hour Paris proposera aux visiteurs d'éteindre des Tours Eiffel virtuelles. #Energie électrique