Depuis le début de sa présidence, #Barack Obama a insisté sur l'importance de l'environnement au sein de sa politique. Le président américain ne change pas son point de vue. Dans le cadre du Jour de la Terre, il est allé dans le parc national des Everglades en Floride pour réaffirmer l'urgence de lutter contre les changements climatiques. Pour lui, cette menace est la plus importante pour l'humanité en ce moment.

Il est en constante lutte au Congrès américain afin de faire reconnaître les changements climatiques par ses adversaires. Certains politiciens conservateurs n'admettent pas le réchauffement de la planète. Barack Obama est le premier président à faire passer les intérêts environnementaux avant ceux économiques. Le dossier controversé de l'oléoduc Keystone XL l'a bien démontré en 2014.

Ainsi, le chef d'État ne voulait pas que marquer le Jour de la Terre. Il voulait lancer un message à ceux qui ne reconnaissent pas le réchauffement climatique. « La montée du niveau des mers met en danger des trésors naturels comme les Everglades qui sont un moteur économique du tourisme en Floride », a-t-il argumenté. Cette zone est un énorme marécage qui abrite des crocodiles, des alligators et un nombre important d'oiseaux. C'est un arrêt important pour plusieurs espèces d'oiseaux migrateurs.

Lors de sa sortie, le président n'a pas manqué de souligner que 2014 était l'année la plus chaude jamais enregistrée depuis 1880. Le porte-parole de la Maison Blanche en matière d'environnement, Josh Earnest, a souligné que l'objectif de Barack Obama aujourd'hui était de provoquer « une discussion et une réflexion collective sur le sujet ».

Les États-Unis veulent montrer le chemin à suivre

Pour le chef d'État le plus influent du monde, il importe que les Américains utilisent leur influence pour encourager d'autres nations à diminuer leurs émissions de gaz à effet de serre. « Comme nous l'avons fait avec la Chine, nous devons faire en sorte que d'autres pays suivent ce chemin », a-t-il déclaré.

Bien que les États-Unis ont un lourd retard à rattraper en terme de cibles pour leurs émissions de gaz en comparaison avec l'Union européenne, le président démontre sa ferme intention d'aligner son pays dans le droit chemin pour les années à venir. D'ailleurs, il désire jouer un rôle important lors de la conférence sur les changements climatiques en décembre prochain à Paris. #Etats-Unis