Le lac de Guerlédan, le plus grand lac artificiel de Bretagne, se vide. EDF ayant besoin d'effectuer la maintenance normale du barrage haut de 45 mètres, les vannes ont été ouvertes début mars. La dernière opération similaire remonte à 1985.

Le lac devrait être vide fin avril, alors que pour l'instant l'écoulement se fait de façon naturelle et le niveau baisse de 6 centimètres par heure. Très bientôt, les turbines remises en route hâteront l'évacuation des eaux. Il faudra donc en tout deux mois pour vider l'ensemble de la retenue.

Les préfets des deux départements concernés, les Côtes-d'Armor et le Morbihan, ont tous deux pris des arrêtés interdisant de se rendre dans les parties asséchées du barrage, les fortes dénivelés et le sol mou pouvant se révéler très dangereux.

On attend plus de 4 millions de visiteurs autour du lac, de mai à octobre. Vendredi, une femme qui avait fait une mauvaise chute du bord du lac a dû être hélitreuillé. C'est pourquoi les préfets sont inquiets et recommandent la plus grande prudence. Les visiteurs ne doivent en aucun cas aller sous la ligne de marnage qui est matérialisée par une démarcation naturelle noire sur les rives, rappellent les préfectures.

En 1985, 2 millions de curieux avaient fait le déplacement pour voir le barrage à sec. À l'époque, l'accès en était libre. À partir du 14 mai, des visites guidées se feront au fond de la retenue et notamment sur l'emplacement, lourd de souvenirs, de l'ancien canal de Nantes à Brest qui coupait la vallée avec ses 17 écluses. Seront aussi à voir les anciennes carrières d'ardoises englouties également par le lac. Le barrage de Guerlédan a coupé le canal en deux tronçons et les promesses de rétablir une connexion n'ont jamais été tenues.

En juillet, le lac à sec investira les écrans des télévisions avec l'arrivée de la 8ème étape du Tour de France qui se fera dans la ville limitrophe de Mur de Bretagne.

Quid du lac de Guerlédan

Construit sur le Blavet, le barrage et l'usine hydro-électrique sont inaugurés le 12 septembre 1930. La crête du barrage fait 206 m de long, 36 m à la base et s'étend sur une surface de 400 hectares. 12 km de la vallée du Haut Blavet sont recouverts par 55 millions de mètres cube d'eau. La commune de Saint-Aignan dans le Morbihan et la commune de Mur de Bretagne dans les Côtes d'Armor se le partagent.
#Energie électrique #Monde rural