La décision vient de tomber, plus de taxis non usagers au #Cameroun. En effet le taxi est l'un des premiers supports de transport, voire même le premier support de transport des camerounais pour divers déplacements. Ce moyen de transport est utilisé par tous les camerounais, dans le but d'opérer des déplacements de part les villes.

 

Ceci dit, les villes de Yaoundé et de Douala (respectivement capitale politique et économique du Cameroun) sont les plus dotées de ces engins de couleurs jaunes qui sillonnent ces villes à toute heure de la journée. Il n'est donc pas rare de croiser ces voitures jaunes à chaque recoins de quartiers. En outre, l'achat des voitures d'occasion destinées à la casse est devenu un business fructueux et rentable pour certains individus qui transforment ces vielles guimbardes en taxis. Surviennent alors les problèmes d'insalubrité, et de désolation pour les clients.

 

Une décision utile qui arrive à point pour la prochaine Coupe d'#Afrique des Nations féminine

 

Lorsqu'on ne possède pas de véhicule personnel, il va sans dire que nous sommes obligés d'emprunter un taxi pour nous rendre à nos lieux respectifs de travail, de réjouissance entre autres. Le confort devient assurément une nécessité que chaque client aimerait avoir en s'asseyant dans un taxi. Par ailleurs, les vieilles voitures hors fonction ou retapées ont subitement refait surface dans ces principales villes (Yaoundé, Douala), qui à elles seules ravivent la vedette, en ayant en circulation plus de 75% des taxis jaunes du Cameroun.

 

La prévention de cette campagne ne proviendrait pas seulement de la commune urbaine de Yaoundé. Même la clientèle se dit exposée à de nombreux désagréments, comme cette dame, cliente régulière de taxis, affirmant sans conteste: "Il m'arrive de monter dans des taxis où la ferraille et les portières laissent à désirer, car la rouille est visible et le risque est grand de se blesser", ou encore de cette jeune écolière en tenue de classe, acclamant dégoûtée : "Il m'est arrivé de tomber sur des cafards logés sous les sièges passagers".

 

La décision a donc été prise d'interdire la circulation de ces taxis en mauvais état qui mettraient en danger la vie des citoyens et nuirait à l'image du pays. Le délai aurait été fixé avant le début de la CAN (Coupe d'Afrique des Nations) féminine 2016, qui se déroulera du 19 Novembre au 03 Décembre.

 

Nadège Peldetta Golonga, un model camerounais hors du commun

Les députés junior du Cameroun en campagne #Internet