Il y a quelques jours de cela, j'ai évoqué dans un article publié par Blasting News, le combat acharné des habitants de la magnifique région d'élevage de Nonant Le Pin. Le groupe Dauphin s'était porté acquéreur de 50 hectares afin d'y implanter, il y plus de 4 ans, sans honte et avec un soutien étrangement conciliant des décideurs politiques régionaux, un centre d'enfouissement de déchets automobiles. Vendredi, la cour de cassation de Nantes a rendu son verdict : retrait définitif de l'autorisation d'exploiter.

 

Sans l'acharnement d'un groupe d'habitants de la région, soutenus par des organisations d'éleveurs et le Haras du Pin entre autres, ce sont 150.000 tonnes de déchets qui auraient été enfouis chaque année sous l'herbe grasse des herbages. La cour de Nantes a donc tranché définitivement. Le rapporteur public soulignait "les dangers que représentent une telle installation, dans une cuvette hydro-géologique comportant des risques majeurs de pollution face auxquels GDE s'est montré incapable de proposer des solutions satisfaisantes".

 

Il faudra maintenant tirer les leçons d'une telle catastrophe évitée de justesse. Sans le combat parfois violent qu'ont mené les anti-GDE, la région des haras, fief de l'élevage de pur-sangs en France, aurait hérité de cette bombe à retardement ! Des questions restent posées quant à la bienveillance de certains décideurs politiques. Par contre, on doit noter l'implication récente de la ministre de l'Environnement actuelle, madame Ségolène Royal. Espérons tout de même qu'il n'y ait pas trop de récupération politique après ce résultat formidable, car c'est avant tout la victoire d'une bande de citoyens résistants.

 

Peut-être serait-il bon d'envisager un classement spécial de toute la région, permettant d'éviter à l'avenir ce genre d'arrangements entre amis. Que les terres dédiées à l'élevage ne puissent plus être converties à d'autres fonctions, même dans le cas d'une vente, serait un bon départ et une mesure pleine de bon sens. Alors que l'environnement et l'écologie sont des leitmotiv exploités par les politiques en campagne quasi permanente, il serait grand temps que les paroles et les actes se rejoignent sur le terrain. Malheureusement le lobbying a encore de beaux jours à vivre.

 

Chauvin comme je suis et surtout fervent défenseur des chevaux, je suis fier d'avoir grandi dans une région qui lutte pour défendre ses valeurs et son honneur. Cette victoire, c'est aussi celle d'une grande Histoire et de tout un peuple qui a su montrer à maintes reprises sa détermination et n'a jamais transigé. Nonant Le Pin, le petit village de Normandie, est maintenant sur le devant de la scène et il sera un exemple à suivre pour tous ceux qui luttent pour préserver notre planète contre le massacre écologique organisé dont elle est victime.

 

Chapeau bas la Normandie ! Les lions ont terrassé la bête immonde. #Agriculture #Ecologie #Cheval