Je connais cette magnifique province verdoyante. Les haies et les futés bruissent dans le souffle vivifiant des airs marins naissant sur La Manche toute proche. Ses vallons aux pentes adoucies par le temps et ses chemins creux qui strient la campagne, ses odeurs d'humus frais et prolifique, ses milliards d'étoiles blanches posées sur les pommiers au printemps.

 

Je connais ces #Animaux heureux de paître l'herbe grasse et l'ombre bienfaisante des chênes centenaires. Je connais le regard des fiers paysans, celui de l'éleveur qui veille jalousement sur son bétail, l'autre qui scrute le regard plein d'étoiles la fière allure de son pur sang. La Normandie est une terre qui se respecte ! Vous êtes venus, ventripotents sans coeur, ignorants des beautés de cette terre d'Histoire, offerte à Rollon le Viking par le Roi de France en 911, souiller de votre arrogance le berceau de l'excellence de l'élevage français.

 

Où s'arrêtera donc cette frénésie de l'argent ?

 

Vous ne vous êtes pas contenté d'y implanter une entreprise digne de ce nom, un centre de commerce, par exemple, générant des centaines d'emplois. Un bâtiment dont le dessin s'inscrit très bien dans le paysage. Non ! Vous êtes venus avec vos chaussures soigneusement cirées et vos cravates de travers, et vous avez saigné cette terre nourricière.

 

Cette province, ce bocage, ne s'en remettra jamais. Non pas que cette poubelle à ciel ouvert, au fil du temps, concentrera tout son venin pour le recracher alentour, mais elle laissera dans les âmes mortifiées le souvenir d'un événement que personne n'aurait cru possible. Qui aurait imaginé qu'un jour, un illuminé dangereux aurait l'audace, l'outrecuidance, l'irresponsabilité, le mauvais goût, de construire dans la plaine verdoyante une poubelle géante ? A deux pas des domaines les plus réputés au niveau mondial, l'entreprise dévoreuse de nature a agi avec tout le soutien politique nécessaire.

 

La France et la conférence sur le climat. La France et ses bonnes intentions écologiques...

 

Ce qui se passe actuellement, c'est la projection d'un film sous-titré, sauf que le dialogue que l'on entend ne correspond pas à l'image. Il faut être courageux et déterminés comme ces gens de la région de Nonant Le Pin pour se confronter à un groupe qui a, en plus, l'humour d'intégrer le mot "environnement" dans son nom. Quel magnifique lutte. Cela a le mérite de démontrer qu'il y a encore en Europe des consciences éveillées, des soubresauts d'exaltation citoyenne, des inquiétudes profondes qui s'expriment.

 

Mais malheureusement, le droit, la justice telle qu'elle est établie, donne souvent raison à des puissances économiques qui se jouent des problématiques écologiques et humaines. Que pèse dans l'intellect de ces rapaces à l'ambition maladive et au résonnement étriqué, l'opinion des riverains, la santé des sols et des chevaux, celle des vaches laitières et des enfants. Ces mêmes enfants, futures victimes passives de toutes ces folies actuelles qui devront se battre pour survivre aux conséquences de nos funestes desseins.

 

J'irai revoir ma Normandie, ce doux pays... et je m'arrêterai à Nonant le Pin, le fier village qui résiste.    #Agriculture #Ecologie