Rendre leur dignité aux #Animaux. C'est la cause défendue par le collectif Sans Voix Paca qui lutte depuis 2014 pour les droits et la liberté des animaux. Dimanche 10 Juillet, dès 13 heures, ses bénévoles organisent, pour la troisième année consécutive, une grande manifestation à Antibes (Alpes-Maritimes), devant le parc Marineland. Ils accusent l'établissement d'emprisonner et de maltraiter les cétacés.  

 

Sensibiliser et éveiller les consciences

 

Sensibiliser le public, c'est le premier objectif de cette manifestation. Après tout, "c'est le public qui permet au parc de continuer ses activités et de garder les animaux en captivité. Si nous convions toujours plus de personnes à nous joindre, la prise de conscience continuera", explique Solène Serreira, une des représentantes du collectif. Dernièrement, les révélations sur les conditions de vie des cétacés à Marineland (notamment après les intempéries d'Octobre 2015 sur la Côte d'Azur) ont contribué à crédibiliser et à renforcer le combat de nombreuses associations. L'orque Valentin et le dauphin Alizé, respectivement morts en fin 2015 et en Mai 2016, sont les dernières victimes de ces mauvais traitements.

 

Comment y mettre un terme ? Il faudrait éveiller plus de consciences selon les bénévoles du collectif citoyen. Et pour rallier le plus de monde possible à leurs actions, ils n'ont pas ménagé leurs efforts. Plusieurs projets ont été menés durant toute l'année, parmi lesquels des rassemblements mensuels devant le parc aquatique, une forte mobilisation sur les réseaux sociaux et des marches de sensibilisation sur les plages. Ce week-end, 1000 manifestants sont attendus.

 

Et la cause prend de l'ampleur. Les Sans Voix veulent faire entendre leur voix plus loin. En effet depuis quelques mois, les militants du collectif tentent également d'établir une discussion avec les dirigeants de Marineland. Ils demandent la réhabilitation des cétacés et la transformation du parc en un espace de loisirs sans animaux en captivité. Jusqu'à aujourd'hui, le dialogue reste fermé. La manifestation de dimanche sera peut-être l'occasion de faire avancer les choses et d'ouvrir le débat. Quoi qu'il en soit les Sans Voix sont clairs : "Nous sommes toujours là et nous resterons là jusqu'à la fin".

 

Une monstrueuse poubelle au paradis des chevaux

Quand les animaux nous regardent de haut #Ecologie