Plus de huit mois après la sortie du film « #demain », co-réalisé par Cyril Dion et Mélanie Laurent, des initiatives citoyennes et solidaires ont vu le jour dans différentes parties de la France.

Un film qui promeut l’action et la solidarité

D’une durée de deux heures, le film qui a reçu en février 2016 le César du meilleur documentaire nous expose les différentes solutions apportées au problème écologique par plusieurs citoyens des quatre coins du monde.

On y croise par exemple le chemin d’une entreprise lilloise spécialisée dans la fabrique d’enveloppes et engagée dans la transition énergétique. Mais on peut également y voir des citoyens de la ville de Détroit aux Etats-Unis qui se sont mis, pour des raisons d’abord économiques, à produire leurs denrées alimentaires sur place.

Le film donne ainsi à voir des personnes de toute origine et sans expérience dans le domaine de l’écologie qui agissent à l’échelle locale en respectant la #planète. Mais ce qui fait de « Demain » un film extrêmement positif et qui donne envie à d’autres personnes d’agir à leur propre niveau, c’est surtout la solidarité qui en ressort. Les actions qui apparaissent dans le film relèvent toutes du bien commun, qu’elles soient menées pour l’humain, pour la planète ou pour les deux. Cette solidarité est en effet présente tout au long du film qui s’articule autour de cinq problématiques liées entre elles : l’agriculture, l’énergie, l’économie, la démocratie et l’éducation. L’objectif de cette organisation ? Montrer que la crise écologique fait partie d’un tout et dépend de la manière dont les sociétés occidentales par exemple perçoivent l’économie ou encore de la part de démocratie participative que les citoyens possèdent réellement. Pour aboutir à une transition écologique, il faudrait donc que de nombreuses actions viennent des citoyens même, ce que beaucoup d’entre eux ont déjà compris.

Des solutions concrètes, inspirées du film

S’inspirant du documentaire, un groupe d’amies venant du Sud de la France, du Roussillon plus exactement, s’est notamment décidé à entreprendre les « Incroyables comestibles », un projet né en Angleterre et dont l’objectif est de planter ses fruits et légumes dans les potagers éparpillés de la ville ou de ses environs. Cet exemple de solidarité et d’optimisme a d’ailleurs permis à d’autres villes de France de faire partie du mouvement.

Dans le même esprit, à Saint-Germain-en-Laye, deux jeunes femmes prénommées Caroline et Tamara ont crée leur potager dans un square de la ville. Inspirées elles aussi par le film « Demain », elles espèrent à travers leur initiative faire émerger l’idée du jardin solidaire et plus généralement du respect de la planète et pousser le plus grand nombre de personnes à penser de la sorte.

Ainsi, le documentaire à succès « Demain » se révèle être extrêmement positif dans son impact : il aide à penser ou à agir différemment, de manière bien plus consciente et généreuse. Pour ceux qui l’auraient manqué, le film est depuis plus d’un mois maintenant disponible en DVD. #solidarité