Et bien, voici une colle à laquelle vous pourrez dorénavant répondre : 3 000 milliards d'arbres vivent sur la Terre. C'est une équipe de chercheurs de l’université de Yale qui les a comptés.

Comment parvenir à ce résultat ?

Pour réaliser un tel recensement, les 38 scientifiques se sont basés sur plus de 400 000 études de terrain, menées dans toutes les régions du monde. Ces inventaires, couvrant 430 000 hectares, leur ont permis de constituer des zones de référence. Après avoir confronté les résultats obtenus aux données géographiques locales (climat, topographie, type de végétation, activités et occupation humaines), ils ont pu déterminer des densités spécifiques à chaque milieu, puis les associer aux données satellitaires. Chaque pixel des cartes, correspondant à un kilomètre, s'est alors vu attribuer un nombre d'arbres.

Où sont les arbres ?

Un peu partout sauf en Antarctique. Les forêts tropicales représentent de vastes espaces qui concentrent 43% des arbres, soit 1'300 milliards. Mais, plus surprenant, les forêts boréales de Russie, de Scandinavie et d'Amérique présentent la plus forte densité et comptabilisent environ 750 milliards d’arbres (près d'un quart du total). C'est un peu plus que ce que rassemblent les forêts tempérées : 22% des arbres.

Que représentent 3'000 milliards ?

C'est plus de dix fois le nombre d'étoiles dans la Voie Lactée. Finalement, en retenant le chiffre de 7 milliards d'habitants pour notre planète, il y a un peu plus de 400 arbres par Terrien. La dernière étude, moins approfondie estimait ce ratio à 61 arbres par habitant. Il y a en fait sept fois plus d'arbres sur Terre qu'on ne le pensait.

Des arbres de moins en moins nombreux

«Mais ce n'est pas comme si nous avions découvert de nouveaux arbres, tempère Thomas Crowther, nous avons en fait ajouté d'autres couches d'informations qui ont permis de réviser les estimations précédentes.» Il précise: «Nous avons presque réduit par deux le nombre d'arbres sur la planète, ce qui a affecté le climat et la santé. Cette étude souligne à quel point d'autres efforts sont nécessaires si nous voulons restaurer des forêts saines à travers le monde». Les scientifiques estiment que depuis la révolution du néolithique et les débuts de l'agriculture, il y a plus de 10'000 ans, la moitié des arbres a disparu. Actuellement, 15 milliards d'arbres sont abattus chaque année. Cette étude va permettre d'étoffer les prédictions sur l'évolution climatique et de mieux connaître l'impact des forêts sur les rejets de dioxyde de carbone. #environnement #arbre