L'association "Planète Amazone" qui sensibilise depuis des années à la protection de l'#environnement, avec le cacique Raoni Mektutire, s'est trouvée un allié de choix en la personne du comédien Pierre Richard. "Le Grand Blond avec une planète bleue" pourrait être le titre de son nouveau film. Il apparaît dans une vidéo où il se peint le visage de rouge en signe de ralliement aux gardiens de mère #nature.

 

L'engagement de Pierre Richard

Après Bernard Lavilliers dont on connaît les liens avec le Brésil, c'est au tour de Pierre Richard de délivrer un message incitant les citoyens lambda à s'engager en faveur de Mère Nature. Le comédien a joué le jeu jusqu'au bout n'hésitant pas à se faire prendre en photo avec le public. C'est dans ce cadre que Louis Privat et son équipe ont organisé sur le repas du midi du 11 Août une rencontre avec Pierre Richard. Plusieurs personnes n'ont pas hésité à tracer les deux marques rouges, symboliques du mouvement qui luttent contre la destruction de la forêt amazonienne. La maison gastronomique "Les grand buffets" a offert à l'opération "les gardiens de mère nature" de l'association Planète Amazon la somme de 5000 euros.

 

L'Amazonie poumon du monde

Planète Amazone est une organisation non gouvernementale qui soutient le combat des peuples autochtones et plus particulièrement ceux d'Amazonie qui luttent contre la déforestation. L'association a été créée par Gert-Peter Bruch. Si la forêt équatoriale africaine a son importance, l'Amazonie est Le poumon du monde. La forêt amazonienne c'est 6 millions de km2 et 9 pays ; majoritairement le #Brésil, l’Équateur, la Colombie, le Venezuela, la Guyane française, le Surinam, le Guyana, la Bolivie et le Pérou. Le chiffre choc : depuis plus de 10 ans on a vu disparaître plus de 500 000 km2 de forêt amazonienne, de quoi faire sérieusement réfléchir. L'indien kayapo Raoni Mektutire œuvre depuis de nombreuses années allant à la rencontre de citoyens et personnalités politiques du monde entier. Il a récemment remercier ceux qui se sont mobilisés dans le cadre de l'opération de "l'alliance des gardiens de mère nature". Une pétition contre le projet de barrages Belo Monte est toujours disponible sur le site de l'association, elle a déjà remporté 502 702 signatures.