La première école totalement durable d'Amérique latine se trouve en Uruguay, dans un petit village de 500 habitants appelé Jaureguiberry à l'est de la capitale Montevideo. C'est l'architecte américain Michael Reynolds qui est derrière ce projet. Ce dernier, connu comme "le guerrier des ordures", passe sa vie à recycler des déchets pour réaliser des constructions. Il parcourt l'#Amérique latine afin d'appliquer une profession dont il est l'inventeur : la "biotecture". Il a ainsi déjà bâti au Chili sur l'Île de Pâques, à Ushuaia en Argentine, au Nouveau-Mexique et en Sierra Leone.

 

Une école 100% durable ! 

Faite de pneus, de bouteilles en verres et de plastique, elle est non polluante et ne consomme pas d'énergie traditionnelle. La directrice de l'école, Alicia Alvarez, a déclaré : "Nous sommes bien, avec plus de 50% de charge, uniquement avec de l'énergie solaire." L'école n'étant pas connecté au réseau national d'électricité, c'est le soleil qui permet d'alimenter l'école primaire. L'établissement qui accueil des enfants de 3 à 12 ans a été inauguré en mars et, est la première école du genre d'Amérique latine. Il est totalement durable, ce qui se voit dès l'extérieur avec ses pneus colorés à l'entrée, ses panneaux solaires sur les toits, ainsi que de grandes verrières donnant sur des potagers.

 

Une école unique en Amérique latine

Le projet de construire une école totalement durable a été porté par une ONG locale et financé par une marque de lessive. Le coût total du projet s'élève à 300 000 dollars selon les médias uruguayens. Comment a été construit cet établissement ? Pour sa construction, ce sont 2 000 pneus, 3 000 bouteilles en verre, 1 500 bouteilles en plastique et 12 000 canettes qui ont été mis bout à bout. Du bois, du verre et du ciment ont également été utilisé afin de donner naissance à cette école 100% durable à Jaureguiberry. La petite école qui respecte l'#environnement peut accueillir jusqu'à 100 élèves mais en compte actuellement 39. Les classes vont de la maternelle au collège. Les enfant partagent, bien sûr, tous le même enthousiasme face à leur environnement scolaire. #Uruguay