L'ouragan Matthew terrorise le continent américain depuis mardi. Il a commencé à frapper l'Amérique du sud, notamment la Colombie, la Jamaïque et Cuba où il a fait quatre morts. Mercredi, il a pris une ampleur très particulière et a fait de très nombreux dégats sur l'île d'Haïti, pays le plus pauvre du monde. Au moins 23 morts sont à déplorer et ces chiffres ne sont que provisoires car une partie de la population reste totalement coupé du monde. Neuf hélicoptères ont été réquisitionnés pour survoler Haïti et repérer les zones à secourir rapidement. Les autorités se sont prononcées jeudi, en précisant que la situation sur place était très préoccupante. En plus des vents violents, l'eau a envahi les rues de certaines villes et déjà huit cas de choléra ont été recensés à Haïti, et cela risque de s'aggraver dans les jours à venir.

Autre point d'information sur Haïti. Les élections présidentielles et législatives, initialement prévues dimanche ont bien évidemment été reporté à cause de l'ouragan.

Mercredi soir, ce sont les Bahamas qui étaient balayés par des vents pouvant atteindre les 185 km / heure. Tous les aéroports ont été fermés par mesure de précaution.

L'ouragan ne se calme pas, au contraire

L'ouragan ne se calme pas au fur et à mesure des jours, au contraire. Il est pour le moment placé en catégorie 3 sur 5 mais ce jeudi, il va s'intensifier avec des vents qui pourraient souffler à plus de 250 km / heure.

Dans la soirée, l'ouragan Matthew devrait entrer sur les terres de Floride. Les américains se préparent à une tempête dévastatrice. Ceux qui peuvent partir sont invités à le faire, ceux qui sont obligés de rester peuvent se diriger dans des refuges ouverts exceptionnellement. Barack Obama, président des Etats-Unis a invité tout le monde à la plus grande prudence, car la menace n'est pas à prendre à la légère. Les supermarchés de la région ont été pris d'assaut et les provisions commencent sévèrement à manquer.

Hormis, les vents violents, ce sont aussi des inondations qui menacent le sud est des #Etats-Unis.