Le pourtour méditerranéen français est particulièrement exposé aux feux de forêt. Sa végétation sèche, des températures caniculaires en été, un mistral soufflant parfois à plus de 100 km/h,... sont autant de raisons qui expliquent la particularité du sud de notre pays. Si l'on observe l'historique des 30 dernières années en terme d'incendies en région Provence, on remarque que 1989 fut une année épouvantable. Tout au long du mois d'Août, 2200 hectares sont partis en fumée à Rognes, 1500 hectares au Rove, 1490 hectares près de Trets, et surtout 4500 hectares ravagés sur la montagne Sainte-Victoire et la commune de Saint-Marc.

L'année suivante, 2900 hectares de garrigue sont brûlés sur les hauteurs de Marseille, et 3057 à la Barben.

Publicité
Publicité

En 1997, 3450 hectares sont détruits à Septèmes, et deux ans plus tard, 2338 hectares partiront en fumée à Saint-Rémy dans les Alpilles. Après une petite accalmie au début des années 2000, la commune de Velaux voit 2674 hectares de végétation disparaître de la carte en 2004.

En 2005, les secteurs de Lançon de Provence et Aix-en-Provence [VIDEO] sont touchés à nouveau par des feux détruisant respectivement 626 et 520 hectares en Juillet et Août. 2006 a ensuite connu une accalmie, et la prévention portaient ses fruits ces dernières années. #Environnement #Ecologie