"L'#eau c'est la vie" as-t'on souvent l'habitude d'entendre dans les communautés, en outre, être privé de cette denrée vitale tient de la destruction de l'environnement. Les pays ou les régions touchées par la pauvreté ou la misère restent les plus affectées par ce manque d'eau potable qu'il en devient même viscéral. L'eau potable est utile au bon fonctionnement des êtres humains et de tout son écosystème. Une biocénose et son biotope privé de cet oxygène assimilé à du dihydrogène détruit peu à peu la planète et augmente l'avancée du désert en créant un asservissement physique et moral des nécessiteux. L'utilité de l'eau potable représente assurément le commencement du bon fonctionnement de chaque métabolisme des êtres vivants et de l'univers dans lequel nous évoluons.

Publicité
Publicité

L'ONG (organisation non gouvernementale) '#Go Blue for Clean Water' dans le but de préserver l'environnement et de réunir les acteurs oeuvrant dans le traitement de l'eau afin de la rendre accessible aux populations, lutte ainsi quotidiennement pour rendre la vie meilleure et l'eau consommable pour tous. Récemment installé à Yaoundé au Cameroun, cette ONG vise à promouvoir l'eau potable dans tous les foyers du pays en créant des prérogatives utilitaires et en éduquant les populations sur place.Le journaliste et Cellcom Toussain Abbessolo et la représentante Cécile Mengue, auront présidé ce 30 Juin 2017 à 20 heures au Mvet Night Club (sis à l'Hôtel des députés de Yaoundé), une soirée représentative et caritative, afin de présenter les membres de cette ONG et certaines articulations du travail effectué par elle.

La potabilité de l'eau est la prérogative de 'Go Blue for Clean Water'

La distribution de l'eau potable dans les régions du Cameroun devient de plus en plus complexe vu les incohérences et le climat sensible de certaines contrées (état de guerre, pauvreté...).

Publicité

Toutefois, l'état du Cameroun dans ses projets de réhabilitation et de développement économique, est en train de mettre en place un plan structurel afin de construire des infrastructures fiables pour une distribution équitable de l'eau et de ses attributs. La construction des barrages (Memvelé, Lom Pangar...) de forages, et de certains châteaux d'eau ont permit l'implantation de nouveaux systèmes de distribution de l'eau potable.

Distribuer l'eau reste nécessaire, par ailleurs l'éducation des populations sur la conservation et la préservation de cette denrée rare devient également une priorité pour le travail de l'ONG Go Blue for Clean Water. Une population apte à accepter et à donner un bon rendu des moeurs de sa région est un pays qui tient à l'émergence et à l'émancipation de toute une nation. Les campagnes de sensibilisations, les techniques les plus basiques de potabilisations de l'eau dans les régions les plus touchées par ce manque, seront également un pan du travail à faire imprégner dans chacune des localités qui seront ciblées par cette ONG.

Publicité

Les chefs de familles de quartiers, de cantons ou de villages, devront impérativement participer à cette campagne pour que ce manque disparaissent totalement des foyers camerounais. Go Blue for Clean Water dont le siège se trouve actuellement à Yaoundé, s'est ainsi entourée de communicateurs et de professionnels du métiers afin de redonner un monde meilleur préservé des maladies et du mal-être des populations. #Yaoundé