Publicité
Publicité

Il semble que Donald Trump ne soit définitivement pas pour l'écologie. En effet, Scott Pruitt, chef de l'agence de l'environnement américaine depuis peu vient d'annoncer lors d'un discours dans l'état du Kentucky qu'il allait d'ici peu signer une proposition de loi destinée à mettre un terme à la mesure phare du gouvernement précédent, le "Clean Power Plan".

Fini le Clean Power Plan

Le "Clean Power Plan" était l'une des mesures les plus importantes mises en place par le gouvernement précédent alors géré par B.#Obama. Il consistait en un plan de préservation de l'écologie destiné à accélérer la transition énergétique du pays et allait alors forcer les nombreuses centrales thermiques présentes sur le territoire à réduire leurs émissions de CO2 de plus de 30% d'ici à l'année 2030.

Publicité

A cette occasion, il était également prévu de faire fermer plusieurs des centrales à charbon du pays, celles considérées comme étant les plus vieilles et les plus polluantes pour notre planète. Bien que cette mesure fût bloquée par la justice à cause de nombreuses plaintes déposées par divers états du pays, majoritairement Républicains, elle avait été vivement saluée par le monde entier lors de son vote. Aujourd'hui, cette mesure qui devait drastiquement réduire les émissions de gaz à effet de serre du territoire va tout simplement être abandonnée.

D.Trump le climato-sceptique

Tout le monde se souvient du mois de juin de cette année, mois durant lequel le président américain avait exprimé son souhait de quitter les accords de Paris. Malgré l'isolement que cela signifierait pour le pays et les vives protestations des autres pays signataires de l'accord, rien ne semble arrêter D.#Trump qui a aujourd'hui souhaité mettre fin au "Clean Power Plan".

Publicité

Tout avait commencé quelques mois auparavant lors de la signature d'un décret sur l'indépendance énergétique du pays. Ce décret ordonnait alors un nouvel examen du plan climat du gouvernement précédent. L'homme qui a plusieurs fois publiquement remis en cause la réalité du changement climatique et l'impact que les humains pourraient avoir sur ce fait souhaite aujourd'hui tenir ses promesses faites au mois de mars et relancer l'industrie du charbon dans son pays afin de "redonner du travail aux mineurs". Rappelons-nous simplement que les États-Unis sont le deuxième plus gros producteur de gaz à effet de serre. En espérant que monsieur Trump réalise la gravité de la situation avant qu'il ne soit trop tard. #Ecologie