Publicité
Publicité

#Paris ne sera bientôt plus traversée de part en part par des voitures essence. C'est ce que souhaite Anne Hidalgo qui s'est fixée comme objectif zéro voiture dans les rues de la capitale d'ici 2030. La première étape est déjà lancée avec le retrait progressif des voitures diesel d'ici 2025.

France Info: La mairie de Paris veut interdire les voitures à essence d’ici 2030. Europe 1: L’interdiction des voitures à essence “un mouvement enclenché dans la plupart des métropoles occidentales. Le Dauphiné Libéré: Paris, après le diesel, les voitures essence bientôt interdites. La Tribune: Paris veut interdire tous les moteurs thermiques, et après.

Vous l’aurez compris, cette semaine, les médias ont mis l’accent sur la fin annoncée des voitures essence dans les rues de la capitale.

Publicité

Sauf que tous (ou presque) ont parlé d’une interdiction pure et simple de la circulation des véhicules à moteurs thermiques [VIDEO]. Dans un billet publié sur sa page Facebook, Anne Hidalgo se défend d’une logique punitive et radicale. Et remet les choses au clair.

Plusieurs médias ont annoncé jeudi matin que « Paris va interdire les véhicules diesel et essence en 2030 ». Cette information est fausse, le futur Plan Climat de Paris ne prévoit pas d'interdiction.

Une politique toute en douceur

La mairie de Paris essaie de bien expliquer son projet.

Vous trouverez ci-dessous ce que projette en vérité la Ville de Paris. "Aucune mesure d’interdiction ou de sanction ne figure dans ce nouveau Plan Climat Énergie territorial de Paris.” Anne Hidalgo remet en exergue sa politique de développement des transports alternatifs.

Publicité

Comme les transports en commun. Les bus qui circulent dans Paris sont en effet soumis aux mêmes exigences de fin du diesel et de l'essence que les particuliers.

Et pour ceux qui sont plus sportifs, les Vélibs devraient également se développer de plus en plus dans la capitale. La mairie propose également une aide financière pour ceux qui décident d'investir dans leur propre vélo électrique. Enfin, toujours dans le cadre du Plan Vélo, la mairie va augmenter considérablement le nombre de pistes cyclables dans la capitale. La fermeture des voies sur berges fait partie de ce projet, vivement critiquée par l'opposition.

Une politique locale pour répondre aux exigences nationales

Tout ceci, dans le but de répondre aux exigences du Plan Climat, actuellement en débat à la mairie de Paris et qui prévoit notamment un ville neutre en carbone en 2050[VIDEO]. Anne Hidalgo rappelle par ailleurs que cette politique coïncide également avec la politique du gouvernement. Nicolas Hulot, ministre de l’Environnement, a annoncé en juillet dernier la fin de la vente des véhicules thermiques en France d’ici 2040.

Publicité

Des engagements qui ont été pris dans le cadre des accords de la COP21 auxquels s'est beaucoup investie Anne Hidalgo en décembre dernier.

Dans le Parisien, la maire de Paris souligne également que cette politique ne se mettra pas en place du jour au lendemain et prône pour une transition en douceur et “sans brutalité”. Dans un entretien au Parisien, elle assure que ce projet est réalisable. Malgré l'opinion de certains de ses détracteurs. #pollution #voiture essence